Le plein air confiné !

Warm light, oil on paper

Avec le confinement, voir le soleil à travers la fenêtre est frustrant ... pas grave, peignons cette belle lumière chaude dans l'atelier à partir de photos.
Il y a du bon dans la contrainte. L'occasion d'expérimenter, de bousculer ses habitudes, de sortir de sa zone de confort ... qui nous pousse à la paresse créative.
En parcourant le fil d'actualité de FB, cette photo du peintre Josick m'a tapé dans l’œil et j'ai pas pu m'empêcher de dégainer les pinceaux !

>> Retrouvez moi cet été pour peindre des paysages baignés de soleil !

Voici une sélection de 5 conseils plein air pour préparer doucement à l'été qui approche avec ses stages de plein air :
1 Ne pas placer son support à peindre directement au soleil et travailler sur une surface teintée. Placez vous à l'ombre ou orientez légèrement votre chevalet pour avoir la toile dans l'ombre.
2 Ne pas peindre 2 idées sur la même toile.
3 Ne pensez pas toujours à la peinture en plein air comme un moyen de produire des tableaux à exposer ou vendre. Pensez à l'expérience du plein air comme un moyen de devenir un meilleur peintre. Peindre d'après nature en extérieur est une façon efficace d'étudier un sujet particulier, ou un certain effet de lumière ou de texture. Ne chercher pas le chef d'oeuvre, chercher surtout à enrichir votre art !
4 Les sujets sont autour de vous. Ne pas chercher la carte postale. Préférez les sujets simples.
5 Avoir une intention claire avant de peindre. Si la tête est vide avant de peindre, la peinture le sera aussi.

La citation du jour :

Donne moi un pommier dans un jardin de banlieue ; ça me suffit très bien ! Je n’ai nullement besoin des chutes du Niagara !
Renoir

0 commentaire(s):

Publier un commentaire