Quantité et variété ... la sélection du mois d'avril !

Comme son nom l'indique, le dailypainting, c'est peindre une (petite) peinture par jour. Cette cadence (infernale) est vertueuse puisqu'elle permet à l'artiste de progresser rapidement. Bien entendu, je l'encourage à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne.

Chaque jour donc, une nouvelle peinture, et se posent à chaque fois les mêmes questions, comme par exemples :
- Quel sujet peindre ?
- Quel cadrage ?
- Quelles mélanges ?
- Quelle composition ?
- Comment rendre le sujet intéressant ?
- Quel matériel ?
- Quelle touche ?
...


Si l'on peint une seule peinture dans le mois, on se pose qu'une seule fois ces questions. Mais si l'on peint 15 peintures dans le mois, on se les pose 15 fois !

On fait bien ce que l'on connait bien. Une pratique fréquente fait rentrer le métier. La répétition des procédés permet leur automatisation, et l'artiste cherche moins et trouve plus rapidement.
A l'inverse, pratiquer trop peu souvent, c'est oublier la peinture précédente. Sans répétition, pas d'imprégnation de mémoire.

Le dailypainting est aussi l'occasion d'expérimenter (sujet, technique, lumière, couleurs, etc). L'(indispensable) expérimentation permet d'enrichir sa pratique picturale, sans quoi le peintre peint toujours la même peinture.
Convertissez-vous au dailypainting !

>> Retrouvez moi en stages cet été pour apprendre comment progresser plus rapidement !

 


Fenêtre de l'âme, 16 x 20 cm

La gouache est à l'honneur à partir de lundi, à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !
Aujourd'hui, j'ai décidé de peindre l'organe premier du peintre, les yeux.

L'oreille est l'organe du musicien, artiste du sonore. L'œil est l'organe du peintre, ou artiste du visuel. Si le peintre travaille avec son œil, son cerveau et sa main, tout commence par l'œil, ou l'observation. L'œil capte les informations visuelles, le cerveau traite les infos et la main exécute.

Du brun, du bleu, de l'ocre, de l'orangé dans l'iris 

Pour progresser, le peintre doit apprendre à mieux voir. Mieux voir, signifie déjà que l'on voit mal, superficiellement. Que faire pour mieux voir ?
- Capter plus d'informations. Il s'agit de repérer et retenir les infos visuelles.
- Développer l'observation synthétique. Savoir voir l'essentiel du modèle. Voir les détails est facile, voir l'ensemble est difficile.
- Observer objectivement sans préjugés. Voir le réel comme une abstraction, oublier le sens de ce qu'on voit.
-  Analyser davantage, soit trier, hiérarchiser et comprendre les données visuelles. Cela impacte notre mémoire visuelle.
- Voir avec les yeux de l'artiste. Considérer d'abord formes, couleurs, valeurs, 3 ingrédients qui vont servir l'artiste à la fabrication d'images.

>> Retrouvez-moi en stages cet été pour apprendre à mieux voir ! 

La vieille,
21 x 30 cm


J-1 avant la reprise de la gouache à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !

Ils sont invisibilisés par les médias, dans les livres, au cinéma. On estime qu'ils ne font pas vendre, qu'ils ne font pas rêver. On les cache, on les parque parfois dans des mouroirs. Et pourtant, ils sont plein de sagesse, de sensibilité, ils ont un vécu, de l'expérience, pleins de choses à dire.
Et pour l'artiste, ils peuvent faire de magnifiques modèles.
Ce matin, j'ai décidé de rendre hommage aux vieux <3


Chaque peinture est une leçon de peinture. La peinture du jour m'a sensibilisé à la suggestion. La suggestion est à distinguer de la description.

Une image très, trop descriptive peut être ennuyeuse puisqu'elle ne laisse pas de place à l'imaginaire du spectateur. Or, comme l'a dit Henri Matisse, c'est le spectateur qui termine l'œuvre.

On peut aussi dire d'une œuvre poétique qu'elle n'apporte pas une réponse, mais pose une question.
La suggestion apporte une dimension supplémentaire à la dimension visuelle de la peinture.



Détail
Un visage moins défini valorise moins l'identité que l'ensemble du corps

Comment se définit la poésie ?
Art d'évoquer et de suggérer les sensations, les impressions, les émotions les plus vives par l'union intense des sons, des rythmes, des harmonies, en particulier par les vers.

Idem pour la peinture :
Art d'évoquer et de suggérer les sensations, les impressions, les émotions les plus vives par l'union intense des formes et des couleurs (langage visuel).
On peut s'exprimer poétiquement simplement en arrangeant bien les couleurs. Van Gogh

>> Retrouvez moi cet été en stages pour apprendre à peindre poétiquement !

By the river
18 x 26 cm



J-2 avant le retour à la gouache, à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !
 
Il y a des tonnes de raisons pour lesquelles je recommande aux débutants (et aux avancés) de peindre à la gouache :
lavage rudimentaire, pas d'utilisation,  solvant, coût dérisoire ... mais la raison première est qu'il s'agit probablement de la technique la plus adaptée à la réalisation de petites peintures.


La qualité vient avec la quantité ! Le talent ne tombe pas du ciel et n'a rien avoir avec un obscur don.
Le talent, c'est tout simplement le travail. Dessin après dessin, la sensibilisation s'accroit, le savoir faire se développe et le métier rentre. On fait bien ce que l'on connait bien.

Détail !
2 options se présentent au débutant :
1. Apprendre seul, cela nécessite de développer soi même son monde intérieur, expérimenter sans cesse , échouer d'innombrables fois.
2. Profiter de l'expertise du pro pour guider, accompagner, structurer l'apprentissage. Beaucoup moins douloureux que l'option 1. C'est mon job, c'est ma passion et je le fais ici !

>> Troyes, Toulouse, Drôme, retrouvez moi en stages cet été pour tout savoir sur la gouache !

La fleur, 2021
21 x 30 cm







J-4 avant la reprise de la gouache à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !

Je recommande la gouache pour les débutant pour de multiples raisons à lire ici.
Remarque : la gouache sèche rapidement, ce qui permet de superposer les touches relativement facilement. Cela implique aussi de devoir faire tous les mélanges sur la palette.
En d'autres termes, s'il y a 200 couleurs sur la peinture, il y a 200 mélanges à faire sur la palette ... si l'on y arrive du 1e coup !

Après le portrait de vagabond d'hier, place à une composition un peu plus complexe. 


Détails

Dans cette peinture, le double contraste (valeur/température) a particulièrement été intéressant à traiter :

1 Contraste de valeur : L'éclairage du chat est à contre-jour. Il a fallu ainsi faire attention à na pas trop contraster l'intérieur du chat, puisque le filet de lumière à droite de la tête est la valeur la plus claire.

2 Contraste de température : Quand la lumière est chaude, les ombres sont froides. Règle générale à apprendre par cœur ! Les poils blancs du chat (sous la patte) doivent donc être peints en gris coloré.
Toutefois, si la couleur locale est chaude (comme la robe orangé), il faut parvenir à baisser la chaleur de l'orangé, soit le peindre en gris-orangé

>> Troyes, Toulouse, Drôme, Retrouvez moi cet été en stages pour tout savoir sur la gouache !

 The tramp, 21 x 30 cm

J-5 avant le retour de la gouache à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !

>> A lire ! 7 raisons de se mettre à la gouache !

Après avoir peint les babushkas de mon enfance, j'ai opté ce matin pour le portrait d'un vagabond.
Que ce soit des paysages, des personnes, ou des objets, j'aime peindre les sujets rustiques, déformés, irréguliers, abimés. Il y a tant de beauté à capter dans un un corps voûté ou un visage marqué par le temps .... c'est peut être cela, voir avec des yeux d'artiste. 

Pareil sujet demande naturellement une manière expressive, soit une application de peinture par touches marquées.
Varier taille, longueur, opacité, finesse des touches pour un aspect plus naturel et non systématique.
Comme un calligraphe, chaque touche doit être pensée !


Ginger, 2021
21 x 30 cm



Après la session fusain, la session l'huile, je suis trèèèèès impatient de démarrer une nouvelle session gouache lundi à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !

Je n'avais pas touché la gouache depuis l'âge de 12 ans ... et puis en septembre dernier, j'ai décidé de tester à nouveau cette technique soit disant pour enfants.... et là, gros coup de cœur, j'ai adoré !

Tel un ingénieur, je me suis alors lancé dans une exploration en profondeur de la technique, à la recherche de la formule la plus efficace. Tout y est passé : superposition, brosses, couleurs, étapes ...

Et une 50e de peintures tests plus tard, je pense avoir formuler une procédure qui déchire !

>> Rdv lundi à la YHA pour une redécouverte de la gouache !

>> La gouache fera partie du programme des stages de cet été ! Infos par ici !

Babushka, 2021
21 x30 cm



Terme venant de Russie, traductible littéralement par " grand-mère ", une babouchka désigne une vieille femme d'origine Russe.

Après le fusain, après l'huile, retour de la formidable technique de la gouache à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !

Hommage matinal à la petite vieille du fond de mon village natal qui est partie rejoindre les anges il y a quelques jours ❤
Jardin, ménage, cuisine, connaissez-vous aussi une petite vieille qui ne s'arrête jamais ?

>> Retrouvez moi en stages cet été pour tout savoir sur la technique de la gouache !


Préparation pour le plein air de cet été !

Un nouvel exercice de peinture à l'huile sera donné lundi à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne.
Su paysage est au programme, avec entre autres, le mélange des verts expliqué simplement, problème récurrent chez les élèves.

>> Retrouvez moi cet été pour peindre de magnifiques paysages !

Mais surtout, je dévoile ma nouvelle formule pour peindre sur du papier.

Quand on débute en peinture, je recommande de peindre sur papier (apprêté) plutôt que sur toile. Mes 3 raisons pour se convertir au papier :

1 Toiles, couleurs, mediums, brosses.... il est vrai que peindre à l'huile est plus cher que peindre à la gouache. Les toiles coûtent en général assez cher, aussi peindre sur papier limite (carrément) les frais !

2 Pour bien peindre, il s'agit de beaucoup peindre. La qualité vient avec la quantité. Au début de la pratique, le débutant ne fera pas de chefs d’œuvres, c'est garanti. On est beaucoup plus serein quand on s'exerce sur papier, puisqu'il s'agit d'un support adapté à l'exercice.
De plus, 10 toiles prennent rapidement beaucoup de place, le papier, rien!

3 Le papier peut être découpé, retaillé. Ainsi il est possible de recadrer, soit d'adapter le support au sujet. Sur toile, il faut adapter le sujet au support, entreprise (beaucoup) plus difficile.

>> A lire ! 10 conseils pour muscler vos peintures en plein air !


Le vieux, 21 x 30 cm

Le grand public aime les jolis sujets, les chats mignons, les jolies filles dénudées, les fleurs aux couleurs chatoyantes .... alors j'ai décidé de peindre un vieux, bien fripé, sans doute pervers, sans doute puant parce que le sujet ne compte pas. ce qui compte est comment rendre intéressant le sujet.

Or pour le grand artiste, tout dans la Nature offre du caractère : car l’intransigeante franchise de son observation pénètre le sens caché de toute chose. Et ce qui est considéré comme laid dans la Nature présente souvent plus de caractère que ce qui est qualifié de beau, parce que dans la crispation d’une physionomie maladive, dans le ravinement d’un masque vicieux, dans toute déformation, dans toute flétrissure, la vérité intérieure éclate plus aisément que sur des traits réguliers et sains.
>> Je veux plus de réflexions de Rodin !

Excellente nouvelle ! Après une immersion dans la peinture à l'huile, retour à la gouache prochainement à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !

Un apprentissage progressif et méthodique !

A la YH Academy, un nouvel exercice est donné chaque lundi. Celui-ci contient :
- Un sujet à peindre : les sujets sont variés pour apprendre à tout peindre
- Les étapes commentées : pour être bien guidé dans la réalisation de votre peinture
- La liste de matériel : je teste et valide tout le matériel recommandé
- Des conseils et astuces tirés de mes années d'expérience 
- Des démos en live sur FB durant lesquelles je réponds à vos questions !
Tout le nécessaire pour progresser !

>> Retrouvez moi en stages cet été pour un encadrement optimal !

Ginger, 2021
Gouache on paper


Pour être efficace, l'apprentissage artistique doit être méthodique, structuré, ne pas partir dans tous les sens.

Un chat de plus dans la boite ! Je recommande aux élèves de travailler par séries. La série permet 2 fondamentaux de l'apprentissage artistique :
- La répétition. On fait bien ce que l'on connait bien. La répétition entraine la maitrise. C'est faire rentrer le métier.
- L'expérimentation. Changer de série, c'est passer à une autre technique/méthode/procédé/sujet. Indispensable pour développer la créativité.

>> Rejoignez la Yann Hovadik Academy pour un apprentissage méthodique !

Waiting for my lover, 2021
Gouache sur papier


Toujours dans la série raconter une histoire, ma peinture matinale avec un nouveau poilu qui guette son amoureuse à la fenêtre.

>> A lire ! 7 raisons pour se convertir à la gouache !

J'ai commencé l'exploration de la gouache l'année dernière et suis tombé amoureux de cette technique.
Celle-ci sera à nouveau abordée à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne.

Voici une sélection de 7 conseils pour partir sur de bonne bases : 

1 Attention au matériel ! Même avec du talent, un artiste peut voir sa pratique impactée négativement par du matériel inadéquat :

- Préférer pour débuter des brosses et pinceaux avec poils synthétiques et peindre sur du papier absorbant. 

2 Ne pas trop diluer ! Peindre par couches de moins en moins transparentes. Peindre d'abord en jus (aquarellé), puis semi-opaque (moins d'eau), puis opaque (peu d'eau). Ainsi il est plus facile de contrôler les nuances et corriger une erreur en superposant.

3 Varier les brosses ! Travailler avec des brosses différentes pour créer une variété de touches. Une touche systématique est ennuyeuse avec un aspect redondant. Peindre avec des brosses larges au début de la peinture, puis utiliser des brosses de plus en plus petites.

4 Trop de détails ! Ne pas détailler partout, mais plutôt aux endroits importants. Les détails doivent être justifiés parce qu'ils attirent le regard. Une peinture est terminée non pas quand elle est truffée de détails, mais quand l'intention est forte.

5 Changer l'eau ! Au milieu de la réalisation, l'eau devient boueuse et salit les mélanges. A renouveler ! 

6 Pratiquer encore et encore ! La maitrise, le contrôle est impossible sans une pratique fréquente. On fait bien ce que l'on connait bien. S'exprimer en peinture, c'est comme s'exprimer dans une langue étrangère. Impossible de bien parler sans pratiquer régulièrement. La quantité de réalisations est donc à privilégier pour les débutants. La qualité viendra en cherchant à résoudre les problèmes inhérents à chaque peinture. Faites-vous un challenge de 50 peintures !

7 Expérimenter ! Peindre différents sujets et de différentes manières pour enrichir son savoir, pour progresser et gagner en compétence. Peindre toujours la même chose pour ne pas sortir de la zone de confort, c'est limiter sa pratique, son savoir et sa compétence. En cela, apprendre (le chemin) est plus important que la destination (l'œuvre). La compétence plutôt que la jolie peinture !

>> Je veux plus de conseils à propos de la gouache !

La sieste, gouache sur papier

Retour à la gouache prochainement à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne, pour aborder une nouvelle thématique : raconter une histoire.

En peignant cette petite peinture, une réflexion d'Hopper m'est venue en tête :
Si on pouvait le dire avec des mots, il n'y aurait aucune raison de le peindre, soit peindre le silence, une atmosphère, un sentiment, plutôt que de tomber dans le descriptif trop souvent inintéressant.

Après une série d'études pour s'exercer à la justesse, il est temps de passer à la composition avec l'interaction des différentes parties de la composition ... j'en salive d'avance !

Rejoignez la YH Academy !  Le cours consiste en la diffusion d'un exercice chaque semaine, avec tout le nécessaire pour travailler à la maison : sujet, étapes, liste de matériel, conseils, critique.
Croquis, peinture, fusain, gouache, huile, pastels, portrait, paysage, nature morte.....un large panel de techniques et de sujets sont abordés.
Tous les aspects artistiques sont passés au crible pour progresser et gagner en compétence: sujet, matériel, processus, touche, mélange, etc.

>> Toutes les infos ici !

Oreille rouge et coups de brosses affirmés !

Passion quand tu nous tiens !

Sois le prof que tu aurais voulu avoir ! Nouvelle vidéo avec les 3 conseils essentiels que j'aurais voulu entendre à mes débuts. Malheureusement, je n'ai les ai jamais entendu malgré le fait d'avoir étudier dans plusieurs écoles d'art.

Ces conseils vous feront épargner beaucoup de temps et de frustration. On prend des notes !



Torso, 2021
Fusain sur papier



Si plusieurs techniques picturales sont abordées à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne, j'en affectionne particulièrement 3 :

- La peinture à l'huile :
la reine des techniques picturales pour un travail approfondi
- La gouache : la technique recommandée pour les débutants pour sa facilité d'utilisation
- Le fusain : pour son pouvoir expressif, particulièrement adapté pour le modèle vivant

>> Retrouvez moi à la YH Academy pour un apprentissage artistique méthodique et exigent !

Si chaque technique a ses spécificités, elles ont de nombreuses similitudes et il est tout à fait possible de garder son écriture en passant de l'une à l'autre. 

Trapèze, pectoraux, deltoïdes, abdominaux ... travail du modelé et révision anatomique ce matin avec ce torse d'Apollon !
RDV ce lundi 18h à la Yann Hovadik Academy sur FB pour une démonstration de fusain !
- Comment fondre le fusain
- Quel matériel
- Comment obtenir des noirs profonds

Tout sera expliqué !

>> Retrouvez moi en stages cet été pour croquer de magnifiques nus au fusain !

Le ronron, 2021
22 x 27 cm


Après une peinture traitée en valeurs, place à la couleur.
Ca faisait un bail que je n'avais pas peint de minous, c'est chose faite ce matin avec la gouache de ce petit rouquin endormi. 

>> Retrouvez moi à la Yann Hovadik Academy pour découvrir la formidable technique de la gouache !

L'analyse du jour :

C'est en décomposant qu'on apprend à composer, voici 5 décisions faites lors de la conception de cette image (soit avant de peindre) :
1 La composition en diagonale dynamise l'image. Le haut, le bas, la gauche et la droite sont différents.
2 L'orangé et le bleu n'a rien d'hasardeux. Connaître par cœur ses couleurs complémentaires !
3 Les parties non importantes ont été laissées sous aspect aquarellé. Regarder la papattes tout en haut.
4 La texture des poils est peinte par touches variées pour un aspect plus naturel et surout pas sytématique.
5 L'expressivité (l'aspect vivant) provient grâce à la présence concomitante de : touches affirmées, contraste de couleurs, non finito, composition en diagonale, contraste de température, contraste d'opacité.

>> Retrouvez moi en stages cet été pour un apprentissage intensif et méthodique !