C'était un moment de grâce hier à l'atelier avec une sublime Valérie qui a pris la pose d'1h15. Après avoir peint son portrait, j'ai choisi de peindre son corps ... tout en courbes étourdissantes !

Voilà 10 ans que j'enseigne le modèle vivant. Des centaines de modèles ont déjà posé sur l'estrade et Valérie fait incontestablement partie des plus gracieux.

La peau laiteuse, la crinière noire et abondante, elle a habillé ses jambes de bas et peinte sa bouche en rouge passion ... wow quel spectacle, quelle muse, mama mia !




>> Retrouvez moi en cours pour apprendre à peindre des modèles sublimes !


Décryptage de la peinture en 5 points :
1 La couleur est le 1e sujet de cette peinture. On se rappelle la célèbre formule de Maurice Denis Se rappeler qu'un tableau - avant d'être un cheval de bataille, une femme nue, ou une quelconque anecdote - est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées.
2 La composition est primordiale. La posture assise et recroquevillée m'a permis de faire rentrer la figure dans le format vertical. La diagonale tête-pied dynamise la peinture.
3 J'ai choisi une imprimature verte-grise pour souligner la vivacité des éléments rouges (bas et bouche).

1h15 de bonheur ... vivement la prochaine séance !

4 Le traitement inachevé du visage et des pieds permet de concentrer l'attention sur la zone buste-haut de la cuisse.
5 L’expressivité est présente à tous les niveaux : cadrage ajusté, éclairage dramatique, richesse des formes, complémentarité des couleurs.
>> Je veux plus de conseils peinture !

La citation du jour :

Color is only beautiful when it means something.
Robert Henri 
La clémentine, 12,5x30 cm, vendu

Ça sent bon, ça sent très bon dans l'atelier ce matin avec sur mon chevalet, l'étude d'une jolie clémentine juteuse et déshabillée !
Dans l'apprentissage, la nature morte est incontournable pour se sensibiliser à une pléthore de notions artistiques avec la composition en particulier.

>> Retrouvez moi en cours pour enrichir enfin votre pratique artistique !

La réflexion du jour :

On croit généralement que le fini, est le précieux de l’exécution, la multiplicité et la minutie des détails. C’est ainsi que des amateurs ignorants qualifient de bien finie une œuvre qui en réalité serait à refaire, parce qu’ils voient des détails partout. Ce qu’il convient d’entendre par le fini, c’est l’unité d’une œuvre. Un tableau est bien fini quand toutes les valeurs concourent à un effet d’ensemble juste et que rien ne dénote. Une étude ou un tableau ne sont pas lâchés (insuffisants, mauvais, etc) parce qu’ils ne montrent pas de détails partout. Ils sont lâchés quand les valeurs ne sont pas justes, que le dessin n’en est pas correct quand on n’y sent pas la recherche d’un effet et d’une composition  savante (intention).
Ernest Hareux 

>> Je veux plus de conseils sur le dailypainting !

Le step by step du jour :

Le processus est le cheminement de la peinture. Maîtriser son processus permet d'optimiser la réalisation de la peinture, soit ne pas se perdre dans les détails ou mieux savoir quand une peinture est terminée.

La citation du jour :

La simplicité est l’ultime sophistication.
Leonardo de Vinci

Le 1e trimestre du cours dirigé est consacré au dessin. Le dessin ou une certaine maîtrise de la forme est une base fondamentale. Bien sûr, dessiner ne se limite pas à la sensibilisation à la forme, cette pratique permet également de :
- Savoir mieux choisir ses sujets
- Optimiser ses compositions
- Rechercher son écriture graphique
- Avoir plus d'intention
- Etc.


>> Retrouvez moi en cours pour enrichir votre pratique du dessin !

Une sélection des dessins de la semaine :

La justesse du dessin permet au portrait d'être ressemblant au modèle. Mais un portrait doit être plus que ça. C'est la plus-value à la ressemblance qui donnera tout l'intérêt au portrait et au réalisme en général.

 Planche composée dessinée dans le train pour Paris. Dessiner partout et tout le temps pour  s'accoutumer le plus possible au langage de l'artiste, soit le langage visuel !

Le modèle vivant est incontournable dans l'apprentissage artistique. Dessiner ou peindre la figure humaine concentre toutes les problématiques liées à la représentation ... à consommer sans modération !

La citation du jour :

On ne dessine jamais assez. Dessinez sans arrêt et soyez curieux !
Sargent
Savoir peindre directement le modèle avec justesse (formes, couleurs, valeurs) est de loin le meilleur exercice (technique) pour progresser en peinture.
Pour passer de la technique à l'art, il ne faut pas se contenter de peindre le sujet avec justesse. Il s'agit surtout de le rendre intéressant.

La couleur est un formidable vecteur de beauté. Il s'agit d'une des dimensions les plus importantes du langage visuel. Pour s'exercer à peindre les couleurs, je demande fréquemment aux modèles d'apporter des accessoires et vêtements colorés.
J'ai demandé à Charlotte, la muse du jour de se faire la bouche très rouge pour l'associer avec un fond vert complémentaire.

La bouche rouge, 21x30 cm, huile sur papier


>> Retrouvez moi en cours pour booster l'expressivité de vos couleurs !

Les 6 conseils du jour :

1 Ne pas peindre des couleurs qui ne vont pas ensemble.
2 Le portrait peint nécessite une maîtrise du dessin préalable. Ne griller pas les étapes.
3 Bien connaitre son matériel pour mieux le dominer. Sinon c'est le matériel qui vous domine.
4 Varier la touche donne de la profondeur et de la subtilité à une peinture. Attention aux systématismes.
5 Si vous hiérarchisez les choses dans l'ordre de leur importance, vous n'aurez jamais aucun problème. Cette manie de pinailler avec les détails avant d’avoir correctement mis en place les masses est la raison d’une mauvaise peinture.
6 Ne pas peindre une pomme, peindre la pomme. Il s'agit de peindre la particularité du modèle (yeux, nez, bouche, cheveux, etc.) et non un visage générique.
>> Je veux d'autres conseils peinture !

Le step by step du jour :

Maîtriser son processus permet à l'artiste d'avoir un max de contrôle sur la réalisation de la peinture. Ne pas avoir de processus, c'est se perdre dans les détails pour un résultat confus.

L'artiste et sa muse !

C'est une magnifique Marion qui a pris la pose hier mercredi à l'atelier de modèle vivant. Au programme, le meilleur exercice pour apprendre à dessiner (et peindre), une série de poses de 30 min, tout juste le temps de tracer les lignes sinueuses de son corps gracieux ...


Un déhanché qui donne le tournis ...

Le fusain est une technique graphique permettant d'obtenir des dessins très expressifs à travers notamment l'intensité des noirs. L'utilisation de l'estompe permet par ailleurs de rendre un modelé velouté et délicat.

Une sensibilisation au dessin est indispensable avant d'aborder la peinture. Le dessin permet une expression simple avec peu de moyens. Un simple dessin permet de rendre compte de la sensibilité effective ou pas d'un artiste/poète.
Négliger le dessin, c'est donc limiter significativement la progression du peintre.


>> Retrouvez moi en cours dirigé pour booster votre dessin puis votre peinture !

Le décryptage du jour :

Un artiste dessine avec son cerveau. Le dessin doit être précédé d'une intention. Chaque tracé, chaque action doit être réfléchi.

 1 Une zone de tension 
Déterminer un centre d'intérêt avant de dessiner. C'est la porte d'entrée du dessin, ici le popotin. L'artiste attire le regard du spectateur vers celle-ci en y concentrant :
- Les contrastes de valeurs les plus forts
- Les fondus
- Des contours appuyés pour souligner les formes
 2 Varier le graphisme
Fondus, hachures, un dessin au graphisme varié paraîtra plus riche de nuances.
Pour des hachures efficaces, celles-ci doivent être régulières et variées dans leur direction.

3 Ne pas tout dire
Le débutant a tendance à tout dire, trop dire. Cela peut donner des représentations littérales, ennuyeuses. Dire moins pour ajouter du mystère au dessin. Pour cela, il s'agit de hiérarchiser l'importance des parties du dessin.
Le non finito est une formidable source d'expressivité.




>> Jetez un œil au décryptage précédant !
Avanti !

J'ai le plaisir d’annoncer la création de ma chaîne Youtube avec la diffusion de la toute première vidéo (ci dessous) ! La première d'une looooongue série !
Je compte sur vous pour vous abonner à ma chaîne et diffuser la vidéo sur vos réseaux sociaux.


Dans cette vidéo, je présente 3 conseils pour progresser dans sa pratique artistique. Les 3 plus importants !

Partager ma passion pour l'art est une grande source de joie, alors merci à tous pour votre intérêt dans mon enseignement et pratique artistique.
Vive l'art et RDV le 15 décembre pour la diffusion de l'épisode 2 de mes aventures artistiques !
Si la poésie est une peinture qui parle, la peinture est une poésie silencieuse .
Cicéron
Une vie d'artiste, c'est une vie à rechercher. Une quête d'absolu, une vie à approfondir, à développer sa sensibilité. A l'instar d'un poème, une peinture est une composition sensible. Composer c'est mettre ensemble. Chaque geste, chaque touche, chaque couleur, chaque forme est pensée comme chaque mot est soigneusement choisi. Un peintre est un poète visuel.

Pour extraire un max d'expressivité de cette petite nature morte, j'ai pris une série de décisions dont voici les 4 majeures :
1 Choisir des oignons irréguliers (formes, texture).
2 Donner aux 2 oignons des orientations différentes pour créer de l’asymétrie dans leur positionnement.
3 Choisir un torchon bleu pour valoriser le jaune de l'oignon de gauche.
4 Opter pour un fond de couleur kaki sombre pour valoriser la luminosité des oignons et leurs éléments rougeâtres.
>> Je veux plus de conseils peinture !


Nombreux sont les peintres qui négligent le dessin au profit de la couleur. Il s'agit d'une erreur grave sachant que le dessin structure la peinture et sensibilise à des composantes clés telles que la forme, la valeur, les proportions, etc.

Au programme du cours dirigé vendredi, poses entre élèves (30 min). Le dessin rapide est le meilleur exercice pour progresser ... à consommer sans modération !

Après le portrait de la belle, de la très belle Valérie mercredi dernier, c'est au tour du très expressif Julian de se faire tirer le portrait.

Peindre le portrait directement et en un temps limité fait sans doute partie des challenges artistiques les plus difficiles.

Réussir un portrait alla prima d'après nature nécessite la maîtrise des 3 composantes majeures du langage visuel, soit la forme, la valeur et la couleur.

D'autres composantes rentrent en jeu comme la pertinence de la composition et la qualité de la touche.

Impossible de réussir un portrait sans s'exercer. C'est l'objectif de l'atelier de modèle vivant, développer ses compétences tel un sportif.
Peindre d'après photos limite l'apprentissage, seul le travail d'après nature permet une sensibilisation effective.

La réalisation d'un portrait soulève pour l’artiste de nombreuses questions :
- A quoi tient la ressemblance ?
- Comment traiter le modelé de la peau ?
- Comment traiter la texture de la barbe et des cheveux ?
- Quelles couleurs choisir pour obtenir la couleur de la peau ?
- Comment faire pour fondre et superposer la peinture ?
...
>> Retrouvez moi en cours pour enrichir votre art !


Artist at work !

Les 5 réflexions du jour :

Un artiste ne peint pas ce qu'il voit, mais ce qu'il pense.Voici une sélection des réflexions émises durant l'exécution de ce portrait :

1 La ressemblance n'est pas une finalité artistique.
2 La justesse (ou ressemblance) c'est de la technique. Un bon portrait l'est pour des raisons autres que la restitution de l'identité.
3 Une fois le modèle parti, il ne reste que la peinture. Celle-ci doit être donc intéressante pour d'autres raisons que la ressemblance dès lors que la comparaison n'a plus lieu d'être.
4 Se demander comment rendre intéressant le sujet d'abord avec les éléments du langage visuel.
5 Il n'y a pas de procédés particuliers pour peindre le portrait hormis peut être un dessin plus exigent.
>> Je veux d'autres conseils peinture !

La citation du jour :

La ressemblance est un moyen et non pas une fin
Bonnard
Après avoir croqué Apollon tout en muscles, c'est au tour d'une Aphrodite toute en courbes de monter sur l'estrade pour une série de poses voluptueuses ...

Avec son rendu à la fois graphique et pictural (trait, masse, fondu, etc.) et surtout la puissance de son noir, le fusain est une formidable technique pour l'artiste en quête d'expressivité.

Le matériel conditionne le style de l'artiste.
Il s'agit de ne pas négliger la dimension du matériel pour maîtriser pleinement la technique du fusain :
- Comment obtenir de beaux aplats ?
- Quel papier/support choisir ?
- Comment superposer le fusain sans saturer le papier ?
- Etc.


>> Retrouvez moi en cours pour un éclairage complet sur le matériel !

Les 20 conseils du jour :

1 Avant de se faire sur le feuille, le dessin se fait dans la tête.
2 L'artiste travaille avec son œil, son cerveau et sa main. Progresser en dessin, c'est chercher à mieux observer, mieux décider et mieux exécuter.
3 Commencer par remarquer, hiérarchiser, analyser visuellement.
4 Les détails doivent être justifiés.
5 Un dessin descriptif est souvent ennuyeux.
>> Je veux d'autres conseils dessin !



6 Essayer d'incorporer du mystère au dessin.
7 Un dessin commence par une intention. Prendre plus de temps à la conception du dessin.
8 La simplicité est élégante.
9 Les contrastes forts, les détails, la texture attirent le regard.
10 La ressemblance est un moyen et non une finalité artistique.
>> Retrouvez ici une sélection de mes meilleurs dessins !


11 Se demander comment faire du modèle une image intéressante.
12 Un bon peintre est un bon dessinateur.
13 Privilégier les formes grandes et simples sur petits formats.
14 Mieux observer ! Qu'est ce qui caractérise le plus le sujet ?
15 Se demander quoi supprimer plutôt que quoi ajouter.
>> Liste du matériel graphique recommandé !


Quelle formidable séance !

16 Dans l'apprentissage, la qualité vient avec la quantité.
17 Faire 10 dessins, c'est se confronter 10 fois aux problématiques de la représentation.
18 Bien connaitre son matériel et pensez aux possibilités et limites de celui-ci.
19 Penser chaque trait. Court, long, clair, foncé, fin, large, continu, discontinu, brut, subtil, etc.
20 Etre patient et travailleur. "Ce dessin m'a pris 5 minutes, mais j'ai mis 50 ans pour y arriver".
>> Help! Je ne sais pas quoi dessiner !

 La citation du jour :

La courbe est la ligne géométrique de la beauté et du bonheur.
Composition, formes, valeurs, qualité du trait, intention ... le dessin permet à l'artiste de s'exprimer avec peu de moyens.
Cette économie de moyens du dessin rend immédiatement compte de la sensibilité de son auteur. Le dessin est-il grossier ou subtile comme un poème ?

Malheureusement, nombreux sont les peintres qui négligent le dessin, espérant souvent dissimuler cette lacune derrière l'émotion provoquée par la couleur.

On reconnait donc un bon peintre/poète à travers son dessin.





Ne négligez plus le dessin et rejoignez moi en cours pour un  apprentissage complet et structuré du dessin !

La séance de lundi :

Mesdames et messieurs, c'est Apollon en personne qui a pris la pose hier sur l'estrade de l'atelier (poses de 25 minutes). 
Avec son corps à la musculature fine et développée, Julian a littéralement la peau sur les muscles et le dessiner est une vraie leçon d'anatomie. Après l'étude de ses jambes, j'ai croqué cette fois-ci sa musculature dorsale ... décryptage de cette magnifique pose :

1 Une zone de tension 
Déterminer un centre d'intérêt avant de dessiner. C'est la porte d'entrée du dessin. L'artiste attire le regard du spectateur vers celle-ci en y concentrant :
- Les contrastes lumière/ombre
- Les bords tranchants
- Plus de détails et subtilités
2 Un traitement haché 
Julian a un corps anguleux, taillé à la hache. La hachure est un  traitement graphique donc particulièrement approprié.
Pour des hachures efficaces, celles-ci doivent être régulières et variées dans leur direction.




3 Ne pas tout dire
Dessiner, c'est savoir composer, équilibrer des forces contraires. Une zone de tension doit être contre-balancée par une (ou plusieurs) zone de repos. Si toute l'image est en tension, la représentation peut paraître oppressante et manquer d’intention. A l'inverse, sans zone de tension une image paraîtra inconsistante.




Après le dos, place au croquage d'un abdomen particulièrement abdominé ! Représenter un modèle a la musculature développée nécessite une certaine connaissance anatomique.