This is it ! C'est enfin parti pour l'atelier de modèle vivant de février !

L'atelier de modèle vivant, c'est quoi ?
Il s'agit d'un atelier libre de modèle vivant avec 4 séances  de 3h de pose unique permettant aux artistes de peindre ou de dessiner.
L'occasion de mettre en pratique les acquis développés durant l'année et s'exprimer face au modèle.

Il est important de rappeler que le travail exclusivement d'après photos ne permet pas de progresser significativement. Avec plus de problèmes à régler, le travail d'après nature est beaucoup plus difficile. Cette pratique est donc de facto plus formatrice ... à consommer donc sans modération !

>> Retrouvez moi à Paris pour le prochain atelier en avril !

Séance 1
J'ai opté pour un point de vue de 3/4 avec le visage d'Emilie et sa chevelure relevée en chignon haut  avec tout plein d'accroche cœur
Ce dessin a été exécuté au fusain en environ 40 min

 J'ai travaillé assis sur un tréteau pour ce portrait avec le support presque à la verticale pour éviter les problèmes de parallaxe !


Séance 2
Présentation de ma palette limitée : Blanc de titane, jaune de cadmium, rouge de cadmium, terre d'ombre brûlée, bleu outremer et noir d'Ivoire
Mélanger, c'est effectuer des combinaisons de couleurs. Moins il y a de couleurs sur la palette, mieux on les connait !

Modèle poilu et à poil croqué entre 2 conseils !

Une musique douce accompagne les artistes dans leur travail. Chacun est concentré, appliqué, exigeant pour donner le meilleur de lui-même !


 Séance 3
Retour d'Emilie à la pose ! Les dessins et les peintures se multiplient. On retient les leçons des productions précédentes pour optimiser les suivantes.


Le modèle est un prétexte à produire une image intéressante. Il s'agit moins de recopier bêtement celui-ci que de se poser une série de questions et de prendre des décisions :
Quel sujet choisir ? Quelle composition ? Comment ne pas être trop illustratif ? Comment faire pour que le dessin vive indépendamment du modèle



Pas de séance ce jeudi, mais le portrait du fameux Piotr Pavlenski qui défraie l'actualité !

 4e séance !
 Les bonnes choses ont toujours une fin et on termine l'atelier de février en beauté avec la sublime Dinah.... quelle bouche, mama mia !
 J'ai ajouté à ma palette limitée du bleu pour le complémentariser avec l'orangé de peau.

Dinah, 30x42 cm, pose de 1h30

Quelle formidable stage cela a été !
Merci aux formidables modèles pour leurs poses gracieuses et aux élèves pour leur concentration !
>> Rdv en avril pour un nouveau stage de modèle vivant à Nancy et Paris !
On y est ! J-1 avant le stage de modèle vivant de février !

Un dernier passage en revue du matériel de peinture, mais aussi de fusain avec ce portrait du très expressif Jérôme.

Jérôme est un modèle de choix pour l'artiste. Avec ses traits taillés à la serpe et sa formidable chevelure, il pourrait être un modèle d' Egon Schiele.

Et bien sûr toujours un grand plaisir à travailler le modelé de la chair, soit fondre les nuances de gris les unes dans les autres jusqu’à l'obtention de cette vibration particulière.




>> Retrouvez moi en cours dirigés pour tout savoir sur le fusain !


La chevelure de Jérôme, abondante, sombre, chaotique et bouclée est particulièrement intéressante à traiter. Evidemment rien n'est laissé au hasard :
- L'intention a été de rendre la partie droite plus importante avec plus de détails et plus de contrastes.
- Pour un aspect naturel, il s'agit de privilégier la variété des boucles (taille, formes, etc.)
- Pour un aspect sauvage, dessiner avec une gestuelle énergique


>> Je veux plus de conseils dessin !


Pour ceux qui n'ont pas accès à mes cours, j'ai créé cet Ebook qui réunit tout ce qu'il faut savoir pour booster vos dessins !


Yann HovadikTV. Vidéo 18 🌈
Allez, on prend des notes ! Comment signer une peinture ? On voit ensemble 3 paramètres à ne pas négliger ! <3
>> Visionnez la vidéo sur Ma page Facebook !
Selfportrait at 38,
fusain sur papier,
2020

Petit selfie matinal, toujours un régal de travailler le modelé, soit la texture de la chair avec la juxtaposition de 50 nuances de gray !

Dans l'apprentissage artistique et dans le traitement du réalisme en particulier, la maîtrise du dessin est absolument essentielle.
C'est ainsi que nous revenons fréquemment au dessin durant le cours dirigé avec du dessin d'après nature lors de nombreuses séances de modèle vivant.

Ingres a dit que la peinture comprend 3/4 de dessin. Cela sous entend que dessiner maladroitement limite la progression en peinture.

Rappel : maîtriser le dessin signifie la capacité à contrôler la forme pour en faire ce que l'on veut.

>> Retrouvez moi en cours dirigé pour tout savoir sur le dessin !

La réflexion du jour :

Dans un dessin ou une peinture, quelque chose de la procédure et de la structure doit rester. Quand le dessin est trop lissé et poli, il devient trop littéral. C'est le travail de l'appareil photo. Dans un dessin, cependant, le «fini» n'est pas nécessairement de l'art. C'est l'interprétation et le processus de conception individuelle qui est de l'art et qui a une valeur. Si vous incluez tous les faits littéraux et détails, le résultat sera ennuyeux. C'est la sélection des éléments importants qui est intéressant. Une conception sélective comporte vitalité, objectif et conviction. Un dessin trop détaillé, perdra force et puissance. Un cercle parfait tracé au compas ne laissera aucune trace de nous-mêmes. C'est la grande forme qui est importante, pas les petites choses ni l'exactitude. Andrew Loomis

>> Je veux plus de conseils dessin !

 Ne pas négliger le début du dessin, soit lorsque l'on place les fondations : composition, placement, gros des proportions, repères ... s'attacher à la structure, c'est s'assurer de bâtir son dessin sur une fondation solide 🙂 !

Dessiner avec ses tripes et son âme !


Pour ceux qui n'ont pas accès à mes cours et stages, j'ai créé cet Ebook qui réunit tout ce qu'il faut savoir pour booster vos dessins !

Le sourire, c'est l'amorce du baiser.

J-7 avant le stage de modèle vivant de février !

Au programme ce matin, du dailypainting avec la poursuite de la série sur la thématique de la bouche.
>> Revoir toute la série ici !

En art, il y a 2 grandes questions :
- Qu'est ce que je peins ?
- Comment je le peins ?


En réalité, une seule question est importante, la 2e. Tandis que le lambda s'intéresse principalement au choix du sujet, l'artiste s'intéresse surtout aux choix permettant de rendre l'image intéressante.

Il n'y a pas de mauvais sujets, que de mauvaises peintures.

L'artiste sait que n'importe quel sujet peut être prétexte à la fabrication d'images intéressante. Il va ainsi donc surtout questionner la conception, soit les choix à opérer pour fabriquer de l'intérêt.

Le dailypainting
Le dailypainting est une formidable pratique pour progresser en peinture. Comme son nom l’indique, le dailypainting, c’est peindre une petite peinture par jour.
Plutôt que de se lancer dans de grandes peintures complexes demandant des heures et des heures de travail, il est préférable de peindre des petites peintures simples alla prima, soit finalisées en une séance.

C'est en forgeant qu'on devient forgeron. 
Peindre fréquemment, c'est faire rentrer le métier !

Peindre 10 petites peintures, c’est se confronter 10 fois aux problématiques inhérentes à la peinture :
- Quel cadrage ?
- Quelle composition ?
- Quelles couleurs ?
- Quelle manière ?
- Quelle matériel ?
- Etc.
Bref, peindre fréquemment c'est faire rentrer le métier !


Pour ceux qui ne peuvent pas avoir accès aux cours dirigés, j'ai créé cet Ebook. 
Matériel, 2 démos, des steps by steps, conseils, un guide complet pour apprendre à la maison !

Yann HovadikTV. Vidéo 18 🎨
Allez, on prend des notes ! Je dévoile dans cette nouvelle vidéo une astuce pour reprendre ou corriger une peinture (sèche).... On prend des notes et on corrige les fausses notes !
 A bientôt pour une prochaine vidéo bourrées de conseils pour MUSCLER votre pratique artistique <3

>> Retrouvez moi sur ma page Facebook pour regarder mes autres vidéos !

Le mercredi, c'est atelier de modèle vivant ! Après les pochades de la séance précédente, j'ai demandé cette fois-ci à Pierre, de prendre une pose unique pour une représentation davantage fouillée.
J'ai décidé de peindre son portrait en profil paré d'une couronne d'or. 90 minutes de kif ... royal :)

>> Rdv fin février pour un formidable stage de modèle vivant !

Pierre couronné, huile sur papier, 30 x 42 cm
Le processus décomposé ici en 3 étapes clef 

Le processus est le cheminement du dessin jalonné par étapes. La connaissance d'un processus via la répétition de celui-ci va considérablement améliorer la pratique de l'artiste.  Les choses vont  s'automatiser, l'artiste cherchera moins, il sait ce qu'il fait, il sait où il va.

1 Tracer le contour des formes au fusain. Privilégier des tracés droits simples. Attention aux proportions.
2 Simplification des masses. Définir une demi-teinte par zone.
3 Nuancer chaque zone et ajouter rehauts et détails.
>> Je veux plus de conseils peinture !

La réflexion du jour :

Quand est ce que ma peinture est terminée ?
Question complexe. Voici plusieurs pistes de réflexion :

- Logique soustractive. Nous sommes spontanément dans une logique additionnelle. Qu'est ce que je vais bien pouvoir ajouter ? Essayer l'inverse et se demander à l'inverse ce que l'on peut soustraire. L'économie de moyens apporte puissance, élégance et clarté.
- Attention aux grosses erreurs.
Une peinture ne doit pas comporter de grosses erreurs. Avec le temps, on finit par ne voir plus que celles-ci. (Les petites erreurs ne sont pas graves si le type de peinture réalisée le permet).
- Bien connaitre son processus. Le processus, c'est les étapes jalonnant la réalisation de la peinture. Si un processus est composé de 4 étapes, la peinture est globalement terminée ... à la 4e étape !
- Plus d'intention.
Peut être qu'une oeuvre est terminée quand on a matérialisé son intention originelle de la façon la plus efficace. Cela implique de savoir ce que l'on souhaite faire avant de prendre la brosse (conception).

>> Retrouvez moi en cours pour enrichir votre pratique artistique !
Valérie, 20 min
Fusain sur papier


Après avoir posé pour une séance de pochades, Valérie est revenue nous inspirer pour une séance de croquis, magnifique avec son chignon haut, ses créoles et la sensualité de son corps dévêtu...

Le croquis est incontestablement le meilleur exercice pour apprendre à dessiner :
- Le croquis est une représentation dessinée et sommaire.
- Le temps de pose court stresse l'artiste à hiérarchiser les informations visuelles et à extraire l’essentiel du modèle et de la posture.
- Le temps imparti requiert de travailler dans l'urgence et de développer une gestuelle dynamique qui donne de la vie au dessin.
- Un bon dessin commence par une intention. Suivi de la conception, puis de la réalisation.

>> Retrouvez moi en stage en février pour croquer des modèles et muscler votre dessin !

Les 5 conseils dessin du jour :

1 La présence du graphisme, de la gestuelle, d'un degré d'imprécision donnent de la vie au dessin.
2 Un artiste doit savoir être juste. Mais la justesse est souvent insuffisante à produire un dessin intéressant.

Valérie, 30 min

3 Un artiste ne dessine pas pas tout ce qu'il voit, mais voit tout ce qu'il dessine.
4 Quand on fait 2 dessins, l'un est généralement meilleur que l'autre et cela peut importe le niveau de l'artiste, qu'il soit débutant ou virtuose.
5 Il faut plus penser à l'anatomie du dessin, qu'à l'anatomie du modèle.
>> Je veux plus de conseils dessin !

Ma douce est muse du poète.
Elle met mes mots en fête.

Pour ceux qui n'ont pas accès à mes cours, j'ai créé cet Ebook qui réunit tout ce qu'il faut savoir pour booster vos dessins !

Yann HovadikTV. Vidéo 17 🌈
La couleur n'est belle que lorsqu'elle a un sens. Couleurs complémentaires, couleur locale, imprimature, une petite exploration dans l'univers de la couleur ...
A diffuser aux esthètes autour de vous pour colorer ce monde gris <3

>> Retrouvez moi sur ma page Facebook pour regarder mes autres vidéos !


J'anime un atelier libre de modèle vivant les 24,25,26,28 février 2020 à Nancy (pas le 27).

Aphrodite, Apollon, un modèle différent vient prendre une ou plusieurs poses chaque jours durant 4 jours, soit 12h de croquage de nus !

Il s'agit d'un atelier libre. Il n'y a pas d'enseignement prodigué et je peindrai parmi les élèves.
Il est toutefois possible d'obtenir des conseils après chaque séance.

A quoi sert la séance de modèle vivant ?
La séance de modèle vivant est incontestablement le meilleur exercice pour progresser parce qu'elle concentre toutes les problématiques liées à la représentation (composition, intention, proportions, modelé, valeurs, formes, couleurs, etc). C'est en outre, l'exercice le plus difficile donc le plus formateur !

>> Modèle vivant, plein air, retrouvez tous mes stages 2020 aux 4 coins de la France !

Infos Pratiques :

Où ? Maison Nicole Gauthier, 101 avenue de Strasbourg, 54 000 Nancy
Quand ? les 24,25,26,28 février 2020 de 17h30-20h30 (pas le jeudi 27)
Tarif ? 50 euros + masse modèle
Niveau ? Pas de niveau requis
Techniques : fusain et peinture à l'huile
Programme ? Pose unique ou poses multiples en dessin ou peinture. Il s'agit d'un atelier libre et je peindrai parmi les stagiaires.
Inscription : yhovadik@gmail.com

Exemples de réalisations :

Croquis pour développer l'esprit de synthèse et l'esprit de hiérarchie

Etude pour apprendre à détailler et nuancer la représentation

Pochades pour peindre l'essentiel du modèle par masses

Etudes pour apprendre à complexifier la peinture et explorer la magie du modelé !

Retrouvez moi pour muscler votre pratique artistique !


C'est la sublime Valérie qui a pris la pose hier à l'atelier de modèle vivant du mercredi. Valérie est une habituée de l'atelier et chacune de ses apparitions enchante les élèves tant ses poses sont gracieuses et magnétiques.

>> Retrouvez la belle Valérie durant le stage modèle vivant de février !

Au programme de cette séance, 2 poses de 60 min. 60 minutes est un temps imparti idéal pour un travail de type pochade.
Qu'est ce qu'une pochade ?
La pochade est à la peinture ce que le croquis est au dessin, soit une représentation synthétique. Cela signifie qu'un nombre limité d'informations sont peintes, Stressé par le temps imparti, l'artiste doit prélever l'essentiel en termes de formes, de valeurs et de couleurs.
La pochade est un formidable exercice pour apprendre à peindre puisqu'il développe l'esprit de synthèse et l'esprit hiérarchique, vertus absolument nécessaires pour progresser dans l'apprentissage artistique.

La 2e pose fut allongée telle une odalisque. La pose allongée est un challenge pour l'artiste puisqu'elle est la plus difficile à représenter. Celui-ci doit lutter contre l'envie irrésistible de redresser le corps.
Une odalisque était une esclave vierge, qui pouvait monter jusqu'au statut de concubine ou de femme dans les sérails ottomans, mais dont la plupart étaient au service du harem du sultan. Le mot vient du turc odalık, qui signifie « femme de chambre », d'oda, « chambre ». En littérature, le terme désigne une femme de harem.

La pochade, exercice de synthèse où savoir extraire l'essentiel de la posture
Huile sur papier, 30x40 cm

L'astuce du jour : Ne pas tenir sa palette permet de se concentrer davantage sur la peinture.
La palette est ici pincée sur la planche. Les couleurs tiennent sur la palette du fait de la viscosité de la peinture.

Avant la pochade, il est recommandé d'avoir une aisance dans le croquis, soit savoir dessiner de façon schématisée. Matériel, étapes commentées, conseils, un guide complet pour apprendre à la maison !