The tramp (gouache)

 The tramp, 21 x 30 cm

J-5 avant le retour de la gouache à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne !

>> A lire ! 7 raisons de se mettre à la gouache !

Après avoir peint les babushkas de mon enfance, j'ai opté ce matin pour le portrait d'un vagabond.
Que ce soit des paysages, des personnes, ou des objets, j'aime peindre les sujets rustiques, déformés, irréguliers, abimés. Il y a tant de beauté à capter dans un un corps voûté ou un visage marqué par le temps .... c'est peut être cela, voir avec des yeux d'artiste. 

Pareil sujet demande naturellement une manière expressive, soit une application de peinture par touches marquées.
Varier taille, longueur, opacité, finesse des touches pour un aspect plus naturel et non systématique.
Comme un calligraphe, chaque touche doit être pensée !


0 commentaire(s):

Publier un commentaire