Le petit pont

 Le petit pont, 21 x 30 cm

L'exploration du paysage continue à la Yann Hovadik Academy, mon cours en ligne, cette semaine avec une 8e peinture.
Chaque nouvelle peinture contient une ou plusieurs nouvelles données, ici la présence du petit pont, élément architecturale apportant de la structure à la peinture, ainsi que la rivière.

>> Rejoignez moi les 100 peintres déjà inscrits à la Yann Hovadik Academy et apprenons tous ensemble ! 

L'analyse du jour :

On apprend à composer en décomposant. En plus d'une grande sensibilité, l'artiste doit développer un esprit analytique et hiérarchique puissant pour progresser. L'analyse répétée d'images sensibilise à ses constituants, ce qui permet in fine de mieux les utiliser.
Décortiquons la peinture du jour :

1. Un centre d'intérêt.
Appelé également la porte d'entrée de la peinture. Cette zone doit attirer le regard avec la présence de détails, de contrastes forts et couleurs vives.

Par exemple, la couleur rougeâtre permet (entre autres) d'attirer l'œil sur le pont.


2. L'arrière-plan
Pour créer l'illusion de profondeur, l'arrière-plan ne ne comporte que peu de détails, contrastes et couleurs vives. 

La perspective atmosphérique colore en général l'horizon en bleu/violet délavé.

3. La texture
La texture est l'apparence de la surface des choses. Pour créer l'illusion de profondeur, la texture au premier plan doit ressortir avec un traitement de la texture (feuilles, herbes, rochers, vagues, etc.) plus prononcé.



4. Détails
Une erreur est de truffer la peinture de détails dans tous les coins. Les détails doivent être justifiés, soit concentrés principalement au niveau du centre d'intérêt, soit la zone la plus importante de la peinture.
Par conséquent, une bonne habitude est de commencer une peinture en se demandant quelle partie faire ressortir.

On remarque ici, que les détails disparaissent progressivement des sapins, à mesure que l'on va à gauche.

0 commentaire(s):

Publier un commentaire