Le béret

Le béret, 16x17 cm, oil on paper

J'ai emmené ma mère en vacances à Florence en décembre dernier. Entre une visite du Palazzo Vecchio et une balade au Forte Belvedere, elle me trouva un béret dans une échoppe de la vieille ville. Je dois reconnaître n'avoir pas été emballé par le couvre-chef...
Un an après je peins cet autoportrait et je l'adore .... grazie mille madre <3


Après une immersion colorée, retour à une production picturale moins saturée.

Les 5 conseils implacables du jour :

1 Plus une peinture est pensée, meilleure est la peinture. Une peinture commence par une intention et une conception. 
2 Pour bien hachurer, il faut hachurer. Pour obtenir une belle touche, il faut poser les touches. Laisser le blaireautage pour les blaireaux.
3 Une peinture est un poème visuel. Les parties sont des strophes, les touches des vers.
4 Le modelé est la juxtaposition de tons proches. Pour apprendre, il faut peindre les touches intermédiaires de nombreuses fois. Cela prend un certain temps.
5 Le portrait nécessite une aisance en dessin. On ne grille pas les étapes.
>> Je veux plus de conseils peinture !

0 commentaire(s):

Publier un commentaire