Le bandeau bleu, 30x42 cm, Oil on paper

Elle vient de la Réunion et a dévoilé son joli buste en fleur, merci Cécile pour cette formidable séance hier à l'atelier. Pose de 2h.

Technique : Huile sur papier
Le papier est une formidable alternative à la toile pour 4 raisons : le papier ne prend pas de place, ne coûte pas cher, se retaille selon la dimension souhaitée et favorise l'exercice.

L'atelier de modèle vivant :
Cette peinture a été exécutée dans le cadre de l'atelier libre de modèle vivant. Cécile a pris une pose de 2 heures et il s'agit pour les artistes autour de produire une image intéressante.

Peindre un modèle avec un temps imparti est une pratique difficile. Mais c'est précisément cette difficulté qui la rend formatrice.
Cela implique de trouver une idée/concept/intention (quoi faire), d'élaborer la conception (comment faire) et l'exécuter d'après nature.
Les multiples contraintes et le temps imparti en particulier rend l'exercice complexe. Avec la pratique, le geste devient plus sûr, les décisions s'affirment, une certaine automatisation des procédés se développe, la connaissance du matériel s'accroît, le contrôle se développe ... bref practice makes perfect !



L'atelier de modèle vivant est incontournable dans la pratique artistique.
Mais à quoi sert la séance de modèle vivant au juste ?

1 Travailler d'après nature.
Travailler à partir de photos ne permet qu'un développement superficiel des compétences de l'artiste. En revanche, travailler d'après nature permet :
- Changer d'échelle. Il s'agit parfois de réduire ou agrandir l'échelle du sujet pour l'adapter au support à peindre.
- Passer de la 3D à la 2D
- Mieux choisir son sujet. La photo prémâche souvent le travail avec un cadrage spécifique. Face au modèle, l'artiste peut décider de représenter l’ensemble ou un fragment de celui-ci, soit choisir le cadrage.
- S'exercer à obtenir de meilleures proportions, valeurs, modelés, couleurs ....


2 La séance de modèle vivant exerce l'artiste à s'adapter. 
L'artiste ne choisit ni le modèle, ni le temps de pose, ni le point de vue, ni le recul ... et il doit produire l'image la plus efficace possible !
Cela pose donc une multitude de contraintes qu'il s'agit de solutionner. Impossible de progresser sans contraintes !

>> Retrouvez moi en cours pour une préparation optimale à la séance de modèle vivant !


Peindre directement nécessite une aisance en dessin. Ne pas griller les étapes ! Mieux on dessine, mieux on peint. Pour ceux qui n'ont pas accès à mes cours, j'ai créé cet Ebook pour s'exercer à la maison.
Après un 1e trimestre largement consacré au dessin, les exercices de peinture fusent avec une séquence sur la thématique du portrait.

Bien que déçu par The Irishman, j'ai opté pour le portrait d'un des plus grands réalisateurs, Martin Scorsese.
Avec Goodfellas, Taxi driver et Raging Bull, sans conteste un des plus grands !

Martin Scorsese,
21 x 30 cm
Oil on paper


Le portrait est un sujet (plus) exigent en dessin du fait du grand nombre de détails. Le nez, le front, la bouche, les sourcils, les joues, etc. chaque trait du visage comprend des particularités propres à l'identité du modèle.

Si la restitution des détails est important, il ne faut pas oublier de simplifier auparavant.

Les 5 conseils du jour : 

La simplification fait parti des fondamentaux de l'apprentissage artistique !
1 Simplifier permet de dealer avec moins d'informations, donc d'avoir davantage de contrôle. La complexité du réalisme nécessite du contrôle.
2 Décrire tous les détails, c'est les rendre tous pareillement important. Or si tout est important, rien n'est important. Nihilisme !
3 Il est facile de voir les détails, difficile de voir les ensembles. Look at the big picture disent nos amis américains.
4 Les détails doivent être justifiés. Pour attirer le regard dans une certaine partie. Il s'agit donc de ne pas en mettre partout.
5 La séance de modèle vivant avec temps de pose court permet de développer l'esprit synthétique mais aussi analytique, hiérarchique, critique. Recopier des photos ne le permet pas ! A consommer donc sans modération.
>> Je veux plus de conseils peinture !


Une erreur commune est de rentrer trop tôt dans les détails. Que l'on fasse une peinture, un dessin, une aquarelle ou du modelage, la représentation commence par une simplification formelle.


Mieux on dessine, mieux on peint. Ne pas griller les étapes !
Pour ceux qui ne peuvent pas suivre mon enseignement, j'ai créé cet ebook pour apprendre à la maison. Une démo étape par étape, le matériel et pleins de conseils pour bien démarrer !
>> Commander l'ebook ici ! 
Le nœud, 
Oil on paper
30 x 40 cm

Après l'avoir croqué au fusain, pour une reprise des fondamentaux, il fallait peindre le joli minois de Naida.

J'ai demandé à la belle de prendre la pose sur l'estrade de l'atelier de modèle vivant du mercredi. 
Pose de 2 heures ... de bonheur <3

Les 5 conseils du jour :

1 Contrairement à ce que disent certains, la couleur noire n'est pas interdite. Il n'y a pas de mauvais outils, juste des mauvaises utilisations de ces outils. J'ai utilisé le noir pour peindre la chevelure avec une pointe de rouge.

2 On peint les cheveux comme on peint le reste. D'abord par masses, puis les mèches surtout dans les parties plus lumineuses.

3 Pour plus d’expressivité, ne pas blaireauter les modelés. Le modelé est la juxtaposition de tons voisins (du visage par exemple). Beaucoup de peindre fondent leurs touches pour masquer des touches maladroites. Cela enlève l'expressivité, la vie, la picturalité et tend vers un rendu horriblement photographique. Faire une peinture qui ressemble à une photo, c'est comme faire une photo qui ressemble à une peinture.

4 La couleur de l'imprimature doit avoir un sens si celle-ci est visible. Comme le reste d'ailleurs, tout d'avoir un sens.

5 La ressemblance (ou justesse) est indispensable mais insuffisante à faire un bon portrait.
>> Je veux plus de conseils peinture !

Avant de donner à voir, l'artiste voit. La réceptivité en lui précède la productivité. Il est l'homme rare qui, selon les termes du poète Wystan Hugh Auden (1907-1973), obéit à ce singulier commandement "rend grâce pour ce qui est. A. Finkielkraut

Pour une initiation à la peinture à l'huile, j'ai créé cet Ebook. 2 démos, le matériel, des conseils ... tout pour bien débuter !
>> Commander l'Ebook par ici !
Back to school !
C'était la rentrée des classes hier avec la reprise du dessin, pratique indispensable dans l'apprentissage artistique.
C'est une nouvelle muse, la très jolie Naida qui a pris une série de poses de 30 minutes, parce qu'il s'agit tout simplement du meilleur exercice pour progresser ... les fusains ont fumé !

Le croquis, ou dessin rapide, n'est pas moins que le meilleur exercice pour progresser.
En plus d'extraire l’essentiel du sujet, il pose tout un tas de problèmes :
- Quel sujet choisir, l'ensemble ou une partie ?
- A quelle échelle travailler ?
- Comment obtenir des proportions justes ?
- Comment avoir un meilleur contrôle sur les formes ?
- Comment avoir des valeurs plus juste ?
- Comment obtenir un modelé plus subtile ?
- Dans quel sens faire les hachures ?
- Comment avoir un dessin plus puissant ?
...

Apprendre à dessiner c'est apprendre à solutionner ces problèmes. Mon rôle d'enseignant est d'apporter un éclairage sur les problèmes liés au dessin et à la peinture. Parce que progresser passe par savoir mieux répondre à ces questions.

Les 10 conseils du jour :

Parce que l'artiste dessine avec son cerveau, voici une série de 10 conseils pour optimiser la séance de modèle vivant :

1 L'objectif n'est pas de "faire ressemblant", mais de rendre intéressant. Cela signifie qu’il ne suffit pas d’être juste. Il faut savoir aussi modifier (supprimer, souligner, exagérer, suggérer, etc.) pour fabriquer une image plus efficace.

2 Ce que l'on suggère, ce que l'on devine, ce que l’on ne dit pas est aussi important, voire plus important que ce que l'on dit. Il y a beaucoup de poésie dans la suggestion. A l’inverse, les images trop descriptives sont souvent ennuyeuses. Essayer d'incorporer du mystère, de l’énigme, du suggérer, de l’indirect, du deviné au dessin.

3 La simplicité est la complexité résolue disait Brancusi. Se demander quoi supprimer plutôt que quoi ajouter. Passer d’un mode additionnel à un mode soustractif. Less is more !

4 Avant de se faire sur la feuille, le dessin se fait dans la tête. Un dessin commence par une intention, une idée (qu’est ce que je veux faire ?) Puis vient la conception (Comment vais-je le faire ?)



Poses de 30 min, fusain sur papier

5 L'artiste travaille avec son œil, son cerveau et sa main. Progresser en dessin, c'est donc apprendre à mieux observer, mieux décider et mieux exécuter.

6 Les détails doivent être justifiés. Détailler les parties importantes, écrémer les autres.

7 Faire de l'art, c'est fabriquer des images intéressantes, c’est transformer le réel en images poétiques. La technique est un moyen et non une fin.


La ressemblance ou justesse est une chose. Mais c'est en général insuffisant à produire une image intéressante. 

8 Dessiner rapidement permet d'apporter de l'énergie à son travail. Dessiner lentement permet de réfléchir davantage à ce que l'on fait.

9 Une fois le modèle parti, il ne reste que le dessin. Celui-ci doit donc avoir une existence propre, indépendamment du modèle, soit des qualités intrinsèques suffisantes.

10 Les contrastes forts, les détails, la texture attirent le regard. Situer ces éléments de façon stratégique.


Impossible d'avancer en peinture si l'on est limité en dessin.
Pour ceux qui n'ont pas accès à mes cours, j'ai créé cet Ebook qui réunit tout ce qu'il faut savoir pour booster vos dessins !
Dr Jordan B. Peterson
Huile sur papier

Jordan Bernt Peterson est un psychologue clinicien et intellectuel canadien, professeur de psychologie à l’Université de Toronto. Ses principaux domaines de recherche sont la psychologie du comportement, la psychologie sociale et la psychologie de la personnalité. Il porte un intérêt particulier à la psychologie des croyances religieuses et idéologiques, ainsi qu’à l’évaluation et l’amélioration de la personnalité et de la performance individuelle.

Quel est votre/vos héros ?
Nous avons tous des modèles qui construisent notre personnalité, qui façonnent notre identité. Des modèles qui inspirent, qui stimulent, qui guident, qui influencent, qui tirent vers le haut.
L'intelligence, l'anti-conformisme, la finesse, l'éloquence, la profondeur, la pertinence de J. Peterson m'ont beaucoup guidé sur les plans psychologique, métaphysique, philosophique.

Ce petit portrait est un modeste hommage pour un grand homme <3

>> Retrouvez moi en cours pour tout savoir sur le portrait !
Pysia,
16 x 21 cm
Huile sur papier

Pysia est le minou d'une amie peintre Ewa. Je l'ai choisi comme sujet de cette première peinture de 2020 ... la première d'une (très) longue série !

>> Je veux voir plus de peintures de minous !

J- 4 avant la rentrée des classes et la reprise pour les élèves du dailypainting !

Le dailypainting est une formidable pratique pour progresser en peinture. Comme son nom l’indique, le dailypainting, c’est peindre une petite peinture par jour.
Plutôt que de se lancer dans de grandes peintures complexes demandant des heures et des heures de travail, il est préférable de peindre des petites peintures simples alla prima, soit finalisées en une séance.

Peindre 10 petites peintures, c’est se confronter 10 fois aux problématiques inhérentes à la peinture avec les 2 questions de fond :
- Quoi peindre ?
- Comment le peindre?
 et la myriade de questions subalternes :
- Quel cadrage ?
- Quelle composition ?

- Quelles couleurs ?
- Quelle manière ?
- Quelle matériel ?
- Etc.

Bref, peindre fréquemment c'est faire rentrer le métier !

>> Retrouvez moi en cours pour tout connaitre sur le dailypainting !

Pour ceux qui ne peuvent pas avoir accès aux cours dirigés, j'ai créé cet Ebook. 
Matériel, 2 démos, des steps by steps, conseils, un guide complet pour apprendre à la maison !

Apprendre à peindre pour tout peindre (Sargent)

Amis artistes, esthètes, poètes, je vous souhaite une excellente année 2020 riche en créativité !

L'art permet à l'artiste d'enchanter l'existence. La quête d'un idéal affine la sensibilité de l'artiste, ouvre son esprit, approfondit sa pensée.
Par extension, la culture et l'art en particulier (quand il est bon) réenchante le monde, ternis par le primitif, le sauvage, l'utilitaire, le vulgaire. Vive l'art qui émeut et émerveille !

L'artiste doit aimer la vie et nous montrer qu'elle est belle. Sans lui nous en douterions. 
Anatole France

Le programme 2020 !


Avant tout, un grand merci à tous ! Vous êtes toujours plus nombreux à suivre mes aventures artistiques (plus de 7000 followers sur FB) , peinture après peinture, article après article, stage après stage, année après année.  ... grazie mille pour votre fidélité !


1 Reprise des cours dirigés.
Dates de la rentrée des classes :

- Les 6-7 janvier 2020 à Nancy

-  Le samedi 11 janvier 2020 à Paris


2 Mise en place de nouveaux stages (courant janvier)

>> Checker la rubrique stage du blog pour découvrir prochainement où et quand !




3 Création de nouveaux exercices !
L'apprentissage artistique repose sur la répétition amenant la maîtrise et l'expérimentation amenant le développement l'ouverture d'esprit et la créativité.

L'exercice fréquent de ces 2 types d'exercices permet de muscler la compétence de l'artiste.
A consommer sans modération !




En rangeant l'atelier, j'ai retrouvé ce buste de David qui prenait la poussière entre 2 cartons à dessin.

Dimensions : 14 x 21 cm
Il s'agit d'une petite peinture. Dans l'apprentissage, le petit format est recommandé, plus facile à contrôler. Peindre fréquemment de petites peintures fait rentrer davantage le métier que peindre une seule et grande peinture dans la durée.
>> Convertissez vous au dailypainting !

Technique : Huile sur papier
Le papier est une formidable alternative à la toile. Le papier ne prend pas de place, ne coûte pas cher, se retaille selon la dimension souhaitée, favorise l'exercice ... que du bonheur !

L'atelier de modèle vivant :
Cette peinture a été exécutée dans le cadre de l'atelier libre de modèle vivant. David a pris une pose d'une heure et il s'agit pour les artistes autour de produire une image intéressante.

Peindre un modèle avec un temps imparti est une pratique difficile. Mais c'est précisément cette difficulté qui la rend formatrice.
Cela implique de trouver une idée/concept/intention (quoi faire), d'élaborer la conception (comment faire) et l'exécuter d'après nature.
Les multiples contraintes et le temps imparti en particulier rend l'exercice complexe. Avec la pratique, le geste devient plus sûr, les décisions s'affirment, une certaine automatisation des procédés se développe, la connaissance du matériel s'accroît, le contrôle se développe ... bref practice makes perfect !

>> Retrouvez moi en cours dirigé pour tout savoir sur le modèle vivant !

Peindre directement nécessite une aisance en dessin. Ne pas griller les étapes ! Mieux on dessine, mieux on peint. Pour ceux qui n'ont pas accès à mes cours, j'ai créé cet Ebook pour s'exercer à la maison.

La citation du jour :

L'excellence est un art que l'on atteint que par l'exercice constant. Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L'excellence n'est donc pas une action mais une habitude.
Aristote

Après une retraite onirique dans un château de Haute Saône loin de tout, retour en Lorraine et reprise du travail.

J'ai demandé à un modèle rubanesque de prendre la pose durant une petite heure.
Il y a les critères tyranniques de la mode avec des corps adolescents, calibrés et androgynes. Et puis il y a les autres corps qui seraient 'trop ci' ou 'pas assez ça'. Si l'artiste doit apprendre à trouver de l’intérêt dans tout sujet, il a souvent une préférence pour ces derniers. Une beauté banale, classique, conventionnelle peut souvent être un écueil.

Une heure est très court pour faire le taf, soit :
1 trouver une idée,
2 réfléchir à la conception (quoi dessiner, comment le dessiner efficacement)
3 l'exécution d'après nature.

Face à la difficulté de l'exercice, beaucoup préfèrent travailler à partir de photos, tellement plus confortable. C'est une option certes. Cependant il y a une différence entre éliminer des problématiques et s'y confronter. Plus la masse de problèmes est importante, plus la pratique est difficile et formatrice.
Fuir la difficulté limite la compétence.
En revanche, travailler directement développe significativement les compétences de l'artiste et développe l'aptitude à s'adapter, à la créativité, à l'efficacité.

>> Rejoignez le cours dirigé pour se former au travail d'après nature !

 
Les fesses callipyges, 35 x 50 cm, fusain

Pour ceux qui n'ont pas accès à mes cours, j'ai créé cet Ebook pour s'exercer à la maison.
>> Toutes les infos par ici !

La lecture du jour :

« Le beau est toujours bizarre. Je ne veux pas dire qu’il soit volontairement, froidement bizarre, car dans ce cas il serait un monstre sorti des rails de la vie. Je dis qu’il contient toujours un peu de bizarrerie naïve, non voulue, inconsciente, et que c’est cette bizarrerie qui le fait être particulièrement le Beau. C’est son immatriculation, sa caractéristique. Renversez la proposition et tâchez de concevoir un beau banal ! Or, comment cette bizarrerie, nécessaire, incompréhensible, variée à l’infinie, descendante des milieux, des climats, des mœurs, de la race, de la religion et du tempérament de l’artiste pourra-t-elle jamais être gouvernée, amendée, redressée par les règles utopiques conçues dans un petit temple scientifique quelconque de la planète, sans danger de mort pour l’art lui-même ? Cette dose de bizarrerie qui constitue  et définit l’individualité, sans laquelle il n’y a pas de beau, joue dans l’art (que l’exactitude de cette comparaison en fasse pardonner la trivialité) le rôle du goût ou de l’assaisonnement dans les mets, les mets ne différant les uns des autres, abstraction faite de leur utilité ou de la quantité de substance nutritive  qu’ils contiennent, que par l’idée qu’ils révèlent à la langue. »

Baudelaire, Exposition universelle (1855). 

Après avoir dessiné et peint des centaines de productions, après avoir enseigné des dizaines de cours collectifs, de cours particuliers et des stages, je pars me reposer durant les fêtes de Noël dans ce château en Haute Saône.
Retraite onirique et solitaire loin de tout.

Si je mets le dessin et la peinture sur pause, l'art continue via l'appareil photo de mon téléphone, fabriquer des images étant ma seconde nature.

S'adapter à un sujet, un lieu, un médium, un temps imparti, une lumière, etc.
L'adaptation est un état d'esprit, une formidable qualité, en particulier pour l'artiste. Pour développer la créativité, pour apprendre à sortir de la zone de confort, pour l'ouverture d'esprit. 

En plus de l'art et du sport, la lecture est une autre passion. Ce château se prête parfaitement à la lecture d'une histoire d'Edgar Allan Poe ou des Hauts de Hurlevent ou encore de la littérature artistique ... pour faire d'une pierre 2 coups..

La peinture me harcèle et me tourmente de mille manières, comme la maîtresse la plus exigeante.  Delacroix

Nombreux sont ceux qui pensent que l'artiste peint de jolies choses et se fait plaisir.
Que nenni. Ça, c'est valable pour la pratique amatrice.
En réalité, l'artiste est un chercheur. Il questionne, il doute, il expérimente, il sacrifie, il lutte, il réussit parfois et rate souvent, très souvent.
Il peut être admiré ou méprisé ou critiqué ou jalousé ou pire il laisse indifférent. Il est seul sur sa planète. Personne d'autre que lui-même ne peut apporter de réponses aux 1000 questions qui le tiraillent.

La peinture l'obsède et tout le reste l'ennuie.
Il n'est jamais satisfait, il désespère, il peste, il est son propre bourreau, il est sujet aux addictions de toutes sortes. Il essaye de sortir de sa zone de confort, il travaille à être plus ouvert d'esprit, à optimiser tout. Comment être plus créatif, plus poétique, comment évoluer ? Quid de l'originalité, quoi peindre après Vélasquez ? ...
Voici une sélection de ma production picturale et graphique de cette année. Je me mets au vert pour quelques jours et recharger les batteries.
Retour des peintures en janvier !
De belles fêtes de fin d'année everybody <3