Alfred Stevens a dit un jour Rien ne peut égaler le bonheur que ressent un peintre lorsque, après une journée de travail, il est satisfait de la besogne accomplie; mais, dans le cas contraire, quel désespoir il éprouve !

Pour progresser, l'artiste doit être exigeant. Etre exigeant, , c'est être difficile à satisfaire, c'est être critique, sévère, c'est se mettre beaucoup de pression. Donner le meilleur de soi ne se fait pas dans la tranquillité.
Cette exigence peut être pour l'artiste source de grande frustration puisque rien n'est jamais assez bon à ses yeux. Mais c'est aussi le moteur qui ajoutera de la qualité à son travail.
La satisfaction d'avoir fait du bon boulot transporte l'artiste sur un nuage, quel pied ! Malheureusement cette euphorie est de courte durée et il lui faut pondre à nouveau quelque chose de bon pour retrouver l'apaisement ... un éternel recommencement ...
Dure la vie d'artiste !

>> Retrouvez moi en cours pour une méthode de progression souple et efficace !

La méditation du jour :

Extraits de choix d'Impressions sur la peinture d'Alfred Stevens ... à méditer !
1 La grandeur d'une oeuvre ne se mesure pas à sa dimension.
2 Il ne faut pas confondre les grands travailleurs avec ceux qui ne sont que des piocheurs.
3 Plus on sait, plus on simplifie.
4 Avant de songer à plaire au public, il faut d'abord être content de soi.
5 Il n'est pas nécessaire d'aller en Orient chercher de la lumière et des motifs pittoresques. Tout est beau partout pour un peintre pénétrant.
6 L'opinion d'un connaisseur est plus flatteuse que le suffrage de la foule ignorante.
7 Sans jamais se passer de la nature, à un moment donné, le peintre ne doit plus se laisser dominer par elle.
8 La commande d'un tableau est déjà presque un empoisonnement pour l'artiste, puisqu'elle porte atteinte à son initiative.
9 Il ne faut entrer au Louvre qu'en se disant : "je ne regarderai aujourd'hui que cinq ou six grands maîtres."
10 En regardant la palette d'un peintre, on sait à qui l'on a affaire.
11 Rien ne fait plus tort à un bon tableau que de mauvais voisins.
12 On commence habituellement un tableau avec entrain, et on le termine souvent avec une certaine mélancolie.
13 Tout ici-bas est le produit d'une étude. On ne joue du piano qu'en s'évertuant à faire des gammes, de même qu'on devient un tireur émérite qu'après avoir longtemps plastronné. Il serait vraiment étrange que, par exception, l'art de peindre n'eût pas besoin d'étude.
14 Il faut défendre à l'élève de dessiner de souvenir ou de chic. Il doit toujours travailler de visu.
15 On a une fâcheuse tendance à courir après les qualités du voisin et à négliger celles dont on est doué.


16 L'homme de génie est celui qui a reçu un don, que le travail a logiquement développé et pondéré.
17 Faire une tête en quelques heures est plus difficile que de la faire en quelques jours.
18 Chercher d'un air important la signature d'un tableau pour faire acte de connaisseur, c'est déjà un aveu d'ignorance artistique.
19 Le peintre en contemplation devant la nature doit la raconter en conservant la saveur de sa première impression.
20 Une trop bonne vue est souvent un don funeste chez un peintre, parce que la rétine s'affole en voyant trop de choses par le menu.
21 On ne peut pas, habitant à Paris, faire des chairs à la Rubens; chaque pays donne un charme particulier à la femme.
22 La photographie donne la ressemblance banale que tout le monde peut voir; le peintre seul pénètre dans l'intimité du modèle et trouve le rayonnement de la physionomie.
23 Dans une exposition bovine, soyez certain que le public s'arrêtera de préférence devant le boeuf à cinq pattes.
24 Si les maîtres anciens de n'importe quelle école pouvaient revenir sur terre, soyez assuré qu'ils n'hésiteraient pas à faire disparaître pas mal de leurs œuvres.
>> Je veux plus de lectures artistiques !

La citation du jour :

Il en est du dessin en art comme du style en littérature. Le style qui se manière, qui se guinde pour se faire remarquer, est mauvais. Il n'y a de bon style que celui qui se fait oublier pour concentrer sur le sujet traité, sur l'émotion rendue toute l'attention du lecteur.
Auguste Rodin

Rien de meilleur qu'un petite démo pour présenter un nouveau cours !  J'ai le plaisir d'annoncer la création d'un nouveau cours dessin&peinture dans la magnifique ville de Fontainebleau.

Dès la fin du XVIIIe siècle les artistes (de Corot à Picasso) se rendent en forêt de Fontainebleau pour y réaliser leurs premières études "d'après nature". A mesure que la peinture de plein air de développe, les peintres de Barbizon, puis les impressionnistes, investissent ce lieu pour "aller au motif", et en font le site le plus fréquenté par le monde de l'Art durant tout le XIXe siècle.

Dessin, peinture, portrait, plein air, nature morte, modèle vivant, 
réveillez l'artiste qui sommeille en vous !

Le cours est déjà plein, quel succès mais un autre créneau va être mis en place alors n'hésiter pas à nous rejoindre !
>> Toutes les infos sur le site !

Après avoir enchaîné les poses lundi et mardi, la très gracieuse Valérie a officié une dernière fois cette semaine, avec une magnifique pose allongée (30 min au fusain), soit ZE big challenge pour l'artiste puisqu'il s'agit tout simplement de la pose la plus difficile à dessiner ...

Dans cet article, je propose une sélection de conseils donnés durant ces 3 formidables séances de modèle vivant ... enjoy !
>> Retrouvez moi en cours sur Paris pour booster enfin vos dessins !

Les 20 conseils du jour :

1 Avant de se faire sur le feuille, le dessin se fait dans la tête.
2 L'artiste travaille avec son œil, son cerveau et sa main. Progresser en dessin, c'est chercher à mieux observer, mieux décider et mieux exécuter.
3 Commencer par remarquer, hiérarchiser, analyser visuellement.
4 Les détails doivent être justifiés.
5 Un dessin descriptif est souvent ennuyeux.
>> Je veux d'autres conseils dessin !

6 Essayer d'incorporer du mystère au dessin.
7 Un dessin commence par une intention. Prendre plus de temps à la conception du dessin.
8 La simplicité est élégante.
9 Les contrastes forts, les détails, la texture attirent le regard.
10 La ressemblance n'est pas une finalité artistique.


11 Se demander comment faire du modèle une image intéressante.
12 Un bon peintre est un bon dessinnateur.
13 Privilégier les formes grandes et simples sur petits formats.
14 Mieux observer ! Qu'est ce qui caractérise le plus le sujet ?
15 Se demander quoi supprimer plutôt que quoi ajouter.
>> Liste du matériel graphique recommandé !

16 Dans l'apprentissage, la qualité vient avec la quantité.
17 Faire 10 dessins, c'est se confronter 10 fois aux problématiques de la représentation.
18 Bien connaitre son matériel et pensez aux possibilités et limites de celui-ci.
19 Penser chaque trait. Court, long, clair, foncé, fin, large, continu, discontinu, brut, subtil, etc.
20 Etre patient et travailleur. "Ce dessin m'a pris 5 minutes, mais j'ai mis 50 ans pour y arriver".
>> Help! Je ne sais pas quoi dessiner !

La réflexion du jour :

Mais qu'en est-il de l'individualité? Nul d'entre nous ne sortira de la nature les mêmes éléments, car il n'y a pas deux personnes ayant la même compréhension de ses vérités.
Nous différons dans la personnalité et les talents, et donc personne ne peut réellement dupliquer la performance d'un autre.
Un dessin réussi est un dessin intelligent avec une pensée indépendante. La connaissance artistique est une combinaison de l'individualité et de tout ce que l'artiste a assimilé. C'est comme une équation entre ce que nous ressentons et ce que nous entendons et voyons. Sans l'individualité de l'artiste, le dessin n'est pas un art, mais seulement une présentation d'éléments. La connaissance artistique est la somme de mille et une petites décisions personnelles. Il s'agit d'essais et d'erreurs, de comparaisons et d'acceptation finale d'une façon par rapport à une autre : il doit en être ainsi parce qu'il en est ainsi.
>> Je veux plus de réflexions d'Andrew Loomis !

La citation du jour :

Apprendre à dessiner et à peindre est facile. Mais pour exprimer quelque chose, il faut avoir des idées. Vous pouvez peindre à la perfection mais malgré tout être aussi inintéressant qu’un professeur rébarbatif.
Georges Bellows
Après les vacances de Noël, rien de meilleur qu'une petite séance de modèle vivant pour repartir sur de bonnes bases.
Valérie a de nouveau pris la pose sur l'estrade du cours dirigé. Comme lundi, elle a enchaîné une série de poses de 30 min et les élèves ont multiplié les dessins au fusain ... en quête d'expressivité !
Le modèle vivant est certainement le meilleur exercice pour progresser en dessin/peinture. Oui, mais pourquoi ?

L'explication du jour :

La séance de modèle vivant est très (très, très) contraignante. En effet, lors d’une séance de modèle vivant, l’élève ne peut choisir ni le modèle, ni le point de vue, ni le temps imparti ... et son job est de produire une représentation efficace !

Le modèle : 
Certains préfèrent les modèles tout en rondeurs à la Rubens, d’autres les corps athlétiques façon Apollon , certains se sentent inspirés par les poses lascives, d’autres par les poses dynamiques, etc. Il y a autant de goûts que d’élèves et il est naturellement impossible de satisfaire les préférences de chacun. Et tant mieux, puisqu'en réalité, le modèle n’est qu’un prétexte pour travailler. Le but de l’exercice est d’apprendre à rendre sa représentation efficace … et cela peu importe le physique ou la pose. L'artiste doit s'adapter au modèle.


Le point de vue et recul :
En général, les points de vue sont distribués de façon aléatoire en début de séance par tirage au sort.
Certains points de vue valorisent une posture, et d’autres moins. Dans le cas où celui-ci n’est pas très heureux, l’élève a la possibilité de ne représenter qu’une partie de la pose comme par exemple, un torse ou une tête.
L’élève peut aussi se voir attribuer un point de vue plus ou moins proche du modèle. Il s’agit donc d’adapter l’échelle de sa représentation en fonction du recul que l’on a du modèle. 

Le compte à rebours :
La durée des poses est variable et oscille généralement de quelques minutes à 3 heures. (Il peut arriver aussi qu’une pose dure plusieurs séances). Le temps de pose est certainement la contrainte la plus importante de la séance de modèle vivant. Il s’agit pour l’élève de bien gérer le temps imparti en organisant sa représentation. Un temps imparti stressant va inciter l’élève à travailler plus rapidement (décisions, gestes), soit gagner en efficacité.

 Eviter par exemple de s'engager dans une représentation très complexe quand le temps de pose est insuffisant. Pour cela, il s'agit d'estimer la durée de réalisation de son dessin. Le temps de réalisation comprend la vitesse d'exécution de l'artiste, la complexité et le degré de finition de la représentation.

Il est important d’intégrer que dans l’apprentissage les contraintes sont formatrices ! Un élève capable de se libérer d’une contrainte est un élève qui progresse. En revanche, un élève bloqué par une contrainte aura des difficultés à avancer.
La séance de modèle vivant sensibilise donc l'artiste au choix d'un sujet, à sa valorisation et donne un coup de boost à sa technique avec le temps de travail limité.
Il permet aussi d'expérimenter pour développer le champ des possibilités et gagner en créativité.

La citation du jour :

Le dessin est l’art d’éliminer.
Liebermann

La rentrée des classes a commencé ce lundi avec la désormais classique séance de modèle vivant. Pour commencer en beauté, j'ai fait appel à la très expressive Valérie qui a pris une série de poses de 30 min. Les conseils ont fusé et les fusains ont fumé !
Je propose à travers cet article un petit topo dessin pour repartir sur de bonnes bases ... enjoy !

Face au modèle, l'artiste se pose une série de questions telles que :
- Quel sujet choisir ?
- A quelle échelle dessiner ?
- Faut-il tout dessiner ?
- Comment obtenir un modelé efficace ?
- Comment obtenir une compo plus efficace ?
...
>> Retrouvez moi en cours à Paris pour solutionner tous vos problèmes de dessins !

Le décryptage du jour :

Le dessin est une activité mentale, un état d'esprit nécessitant une perception visuelle, et un sens analytique développé. Le dessin est un apprentissage perpétuel, puisqu'il a à faire avec un traitement de données variables dont voici quelques composantes :

1 Le centre d'intérêt :
Un bon dessin est pensé. L'artiste doit avoir quelque chose à dire d'intéressant (d'abord) visuellement. Déterminer un centre d'intérêt avant de dessiner. L'artiste attire le regard du spectateur vers celui-ci en y concentrant :
- Les contrastes lumière/ombre
- Les bords tranchants
- Plus de détails et sutilités
- Le cadrage

2 Les bords :
Distinguer le bord des formes et ombres portées (en général tranchants) de celles des ombres propres (en général doux) pour plus de réalisme.






3 Le modelé :
Le modelé est la texture de la surface de la peau. Pour que celui-ci paraisse naturaliste, il s'agit de fondre les ombres propres en dégradés subtiles. 
La cage thoracique est une région du corps particulièrement intéressante à dessiner. Des côtes bien dessinées donne à la représentation beaucoup de caractère !

>> Plus de composantes du dessin décryptées ici !



4 Choix du sujet :
La simplicité est recommandée quand il s'agit de choisir un sujet. Un sujet simple est à la portée de tous, mais le résultat, même des meilleurs peintres, sera plus puissant. Une affiche est la preuve que la simplicité apporte clarté quand celle-ci est vue à une certaine distance.  Ainsi l'artiste doit choisir un sujet avec cela en tête. Il choisit soit un sujet simple ou alors, il élimine suffisamment d'élément pour simplifier le sujet. (....) L'objectif du peintre n'est pas d'enregistrer le sujet dans son intégralité, mais de créer une bonne peinture.

3 réflexions à propos du dessin selon Benson :

- Vous faites les choses à l'envers; personne ne devrait commencer à peindre avant d'avoir de l'aisance en dessin.
- Dessiner est toujours difficile. Vous devez vous exercer continuellement, même après 40 ans de pratique.
- Le dessin s'apprend seulement après une longue et intense pratique. Le dessin ne s'apprend pas rapidement.
>> Je veux lire plus de conseils de Benson !

La citation du jour :

Ne copiez pas trop la nature. L'art est abstraction; décrivez cette abstraction de la nature en rêvant d'elle, mais pensez davantage à la création qu'au résultat.
Paul Gauguin

Après l'effervescence de la capitale anglaise, retour au calme avec un petit weekend dans les Vosges. En hiver, il fait très froid à St Dié, alors quoi de mieux que de rester bien au chaud à la maison et lire, câliner un chat ou dessiner ?

Le dessin s'acquiert et s’entretient (et donc se perd ..) Pour développer son coup de crayon, on n'a toujours pas trouvé mieux que l'exercice. Pour être efficace, celui-ci doit être régulier. En tant que peintre figuratif, j'attache beaucoup d'importance au dessin et essaye de dessiner un maximum les jours où je ne peins pas.

La pratique du dessin soulève de nombreuses questions artistiques :
- Comment mieux choisir ses sujets ?
- Comment bien éclairer son modèle ?
- Comment obtenir un dessin plus vivant ?
- Comment utiliser le fusain ?
- Pourquoi dessiner d'après nature ?
...

>> Nouveau ! Retrouver moi en cours à Paris pour solutionner vos problèmes artistiques !


Un petit minou qui ne tient pas en place !

L'exercice du jour :

Il est toujours bon de rappeler l'importance du croquis. Le croquis est un dessin rapide à travers lequel le dessinateur cherche à extraire l'essentiel du modèle. Austère, il est souvent boudé par les élèves qui lui préfèrent les rendus plus sophistiqués ... et pourtant il s'agit de rien de moins que le meilleur exercice pour apprendre à dessiner !

5 conseils pour de meilleurs croquis :
1 Plus on en fait de croquis, mieux on les fait. Numéroter chaque dessin et multiplier les séries !
2 Bien connaitre son matériel graphique. En général, la technique s'adapte au matériel. On ne dessine pas de la même manière si l'on utilise du fusain ou du feutre, sur du papier vergé ou sur du papier satiné. Tester fréquemment du nouveau matériel et s'interroger sur les possibilités et limites qu'offre celui-ci.
3 Simplifier ! Trop de détails peut entraîner confusion, préciosité et littéral, alors que la simplification amène puissance et élégance. Se demander non pas quoi ajouter, mais quoi éliminer.
4 Passer plus de temps à observer le modèle. Remarquer avant de dessiner pour ne pas passer à côté de sa singularité. Mieux observer, c'est mieux dessiner !
5 Anticiper ! Un dessin commence avant de saisir le crayon par une observation analytique et sensible du modèle, de laquelle découle une intention et la prise d'un certain nombre de décisions. Une bonne représentation est pensée.

La leçon du jour :

Un artiste sait ce qu'il fait. Il sait pourquoi il fait certaines choses et comment. C'est cela avoir du métier. 
Avant de dessiner, l'artiste observe. Il analyse les formes, les valeurs, l'espace, il synthétise ou extrait visuellement le plus important du sujet. Si ses yeux sont très sollicités, son cerveau est aussi très actif. Toujours avant de dessiner, l'artiste se demande comment il va faire du sujet une représentation efficace. Il va ainsi faire des choix particuliers, qu'il formalisera avec la technique.
Un dessin efficace est donc pensé, il s'agit d'une projection. Nombreux sont ceux qui négligent ce préalable pourtant capital. Découvrir le sujet pendant l'exécution est une erreur.

Un matin d'hiver dans les Vosges ...

La citation du jour :

On ne dessine jamais assez. Dessiner tout le temps et restez curieux.
Sargent

De retour à Nancy après un magnifique séjour à Londres. La capitale anglaise est une destination de choix pour son histoire, ses musées et son mode de vie sooo chic !

Partir en voyage est aussi un prétexte pour prendre des photos. Je prends généralement 2 types de photos, des photos "touriste" qui n'ont aucun intérêt artistique et des photos "artistiques" (comme celle en haut) avec un visuel plus travaillé. Shooter à la volée, c'est un peu comme peindre alla prima; c'est un exercice très formateur puisqu'il s'agit de solutionner de nombreuses contraintes en un temps bref (peu de temps, de recul, de lumière, pas de mises en scène, sujet qui bouge, etc.)

>> Parcourir mes voyages précédents aux 4 coins de la terre ! 

Retour en photos sur les moments forts de ces 4 formidables jours, enjoy :

La fameuse Cathédrale St. Paul et son incroyable dôme dans le quartier de la city !

Il faut gravir 528 marches pour atteindre la Golden Gallery, 
tout en haut du dôme de la cathédrale  ... 

... avec une vue spectaculaire sur la ville !


 En vrac, la tombe des sœurs Brontë à Westmister Abbey, un selfie à Brick Lane et une vitrine de sexshop à Brewer Street !

Les transports en commun sont simples et efficaces avec le fameux Tube 
et à l'étage d'un fameux bus rouge à impériale !

Finally ! La National Gallery ... depuis le temps que je voulais la voir !

Avec sans doute le plus beau nu de l'histoire de l'art, 

Le dernier portrait (et mon préféré) de Van Dyck à la National Portrait Gallery !


 Last but not least, une pause café à Costa, de l'art contemporain à la Tate, 
un affreux portrait de Kate à la NPG et la police montée near le parlement !

>> Parcourir mes voyages précédents aux 4 coins de la terre !

Le premier trimestre s'achève avec les fêtes de fin d'année et je dédie cet article à mes formidables élèves ! Depuis la rentrée, des dizaines, peut être une centaine de dessins ont été réalisés et la progression est visible chez chacun .... et cela, malgré l'exigence et les critiques effroyables du professeur !

Voilà 8 ans que je partage ma passion pour le dessin et la peinture et vous êtes de plus en plus nombreux à rejoindre les cours à Nancy, à Paris, ou en stages un peu partout en France. En clarifiant des notions, en expliquant des concepts, en créant des exercices, enseigner me permet à moi aussi d'avancer dans cet univers complexe qu'est l'art !

Encore merci à tous, pour votre enthousiasme et efforts. Je vous souhaite d'excellentes fêtes et vous donne rdv à la rentrée pour poursuivre l'apprentissage. Les fusains n'ont pas fini de fumer .. et la peinture de tâcher !
Passionnément,
Yann

>> Nouveau ! Retrouvez moi en janvier n cours à Paris 15e !
Après le cours dirigé, c'est au tour de l'atelier de modèle vivant de prendre fin avant les fêtes de Noël !

Pour cette dernière séance, c'est Eric qui a pris la pose pour un portrait alla prima d'1h30.
Avec sa barbe et ses cheveux noirs, Eric est un modèle de caractère, que du bonheur pour le peintre en quête d'expressivité !

Capturer la ressemblance est un exercice exigent et nécessite une fine observation doublé d'un dessin avancé. La réalisation d'un portrait soulève de nombreuses questions :
- A quoi tient la ressemblance ?
- Comme traiter le modelé de la peau ?
- Comment traiter la texture de la barbe et des cheveux ?
- Comment mélanger la teinte chair ?

>> Retrouvez moi en cours en janvier pour booster vos portraits !

La réflexion du jour :

Les touches de peinture portent un message, que vous le vouliez ou non. Elles sont à l'image de l'artiste au moment où il les pose. Toutes les certitudes, toutes les incertitudes, toutes la grandeur et petitesse de son esprit sont dedans.
Robert Henry

Le step by step du jour :

Bien connaitre son processus pour une technique plus maîtrisée !
>> Parcourir une sélection de mes meilleures peintures ! 


Maîtriser la capacité de travailler rapidement et avec précision est la clef du développement d'un peintre. Le moyen le plus efficace de développer simultanément l'observation et l'intuition est de pratiquer la peinture avec des poses courtes. 

La citation du jour :

L’art c’est la nature vue à travers un tempérament.
Maurice Denis
Les bonnes choses ont toujours une fin et c'était la dernière séance de l'atelier de modèle vivant du mercredi ... vivement la rentrée en janvier qu'on remette ça !

C'est une Charlotte toute en boucles qui a pris la pose d'1h30 sur l'estrade. Après avoir traité le portrait en nuances de gris avec Valérie, place à la couleurs, formidable vecteur de beauté !

Le portrait soulève pour l'artiste de nombreuses questions :
- A quoi tient la ressemblance ?
- Comme fondre le modelé de la peau ?
- Comment traiter la texture des cheveux ?
- Comment mélanger la teinte chair ?
- Qu'est ce qui fait un bon portrait ?

Toutes les problématiques doivent être solutionnées, et cela dans un temps limité et (toujours trop) court. Entreprise très difficile et donc très formatrice.

Mon rôle d'enseignant est d'apporter un éclairage sur les problèmes liés au dessin. Parce que progresser en peinture passe par savoir mieux répondre à ces questions.

>> Retrouvez moi en cours à Paris (15e) pour apprendre à capturer enfin la ressemblance !

Les 5 réflexions du jour :

Un artiste ne peint pas ce qu'il voit, mais ce qu'il pense.Voici une sélection des réflexions émises durant l'exécution de ce portrait :
1 La ressemblance n'est pas une finalité artistique.
2 La justesse (ou ressemblance) c'est de la technique. Un bon portrait l'est pour des raisons autres que la restitution de l'identité.
3 Une fois le modèle parti, il ne reste que la peinture. Celle-ci doit être donc intéressante pour d'autres raisons que la ressemblance dès lors que la comparaison n'a plus lieu d'être.
4 Se demander comment rendre intéressant le sujet d'abord avec les éléments du langage visuel.
5 Il n'y a pas de procédés particuliers pour peindre le portrait hormis peut être un dessin plus exigent.
>> Je veux d'autres conseils peinture !

>> Retrouvez ici une sélection de mes meilleures peintures !

La citation du jour :

La ressemblance est un moyen et non pas une fin
Bonnard