Après le portrait de la belle, de la très belle Valérie mercredi dernier, c'est au tour du très expressifJuliande se faire tirer le portrait.

Peindre le portrait directement et en un temps limité fait sans doute parti des challenges artistiques les plus difficiles.

Réussir un portrait alla prima d'après nature nécessite la maîtrise des 3 composantes majeures du langage visuel, soit la forme, la valeur et la couleur.

D'autres composantes rentrent en jeu comme la pertinence de la composition et la qualité de la touche.

Impossible de réussir un portrait sans s'exercer. C'est l'objectif de l'atelier de modèle vivant, développer ses compétences tel un sportif.
Peindre d'après photos limite l'apprentissage, seul le travail d'après nature permet une sensibilisation effective.

La réalisation d'un portrait soulève pour l’artiste de nombreuses questions :
- A quoi tient la ressemblance ?
- Comme traiter le modelé de la peau ?
- Comment traiter la texture de la barbe et des cheveux ?
- Quelles couleurs choisir pour obtenir la couleur de la peau ?
- Comment à la fois fondre et superposer la peinture ?
...
>> Retrouvez moi en cours pour enrichir votre art !

Artist at work !

Les 5 réflexions du jour :

Un artiste ne peint pas ce qu'il voit, mais ce qu'il pense.Voici une sélection des réflexions émises durant l'exécution de ce portrait :

1 La ressemblance n'est pas une finalité artistique.
2 La justesse (ou ressemblance) c'est de la technique. Un bon portrait l'est pour des raisons autres que la restitution de l'identité.
3 Une fois le modèle parti, il ne reste que la peinture. Celle-ci doit être donc intéressante pour d'autres raisons que la ressemblance dès lors que la comparaison n'a plus lieu d'être.
4 Se demander comment rendre intéressant le sujet d'abord avec les éléments du langage visuel.
5 Il n'y a pas de procédés particuliers pour peindre le portrait hormis peut être un dessin plus exigent.
>> Je veux d'autres conseils peinture !

La citation du jour :

La ressemblance est un moyen et non pas une fin
Bonnard
Après avoir croqué Apollon tout en muscles, c'est au tour d'une Aphrodite toute en courbes de monter sur l'estrade pour une série de poses voluptueuses ...

Avec son rendu à la fois graphique et pictural (trait, masse, fondu, etc.) et surtout la puissance de son noir, le fusain est une formidable technique pour l'artiste en quête d'expressivité.

Le matériel conditionne le style de l'artiste.
Il s'agit de ne pas négliger la dimension du matériel pour maîtriser pleinement la technique du fusain :
- Comment obtenir de beaux aplats ?
- Quel papier/support choisir ?
- Comment superposer le fusain sans saturer le papier ?
- Etc.


>> Retrouvez moi en cours pour un éclairage complet sur le matériel !

Les 20 conseils du jour :

1 Avant de se faire sur le feuille, le dessin se fait dans la tête.
2 L'artiste travaille avec son œil, son cerveau et sa main. Progresser en dessin, c'est chercher à mieux observer, mieux décider et mieux exécuter.
3 Commencer par remarquer, hiérarchiser, analyser visuellement.
4 Les détails doivent être justifiés.
5 Un dessin descriptif est souvent ennuyeux.
>> Je veux d'autres conseils dessin !



6 Essayer d'incorporer du mystère au dessin.
7 Un dessin commence par une intention. Prendre plus de temps à la conception du dessin.
8 La simplicité est élégante.
9 Les contrastes forts, les détails, la texture attirent le regard.
10 La ressemblance est un moyen et non une finalité artistique.
>> Retrouvez ici une sélection de mes meilleurs dessins !


11 Se demander comment faire du modèle une image intéressante.
12 Un bon peintre est un bon dessinateur.
13 Privilégier les formes grandes et simples sur petits formats.
14 Mieux observer ! Qu'est ce qui caractérise le plus le sujet ?
15 Se demander quoi supprimer plutôt que quoi ajouter.
>> Liste du matériel graphique recommandé !


Quelle formidable séance !

16 Dans l'apprentissage, la qualité vient avec la quantité.
17 Faire 10 dessins, c'est se confronter 10 fois aux problématiques de la représentation.
18 Bien connaitre son matériel et pensez aux possibilités et limites de celui-ci.
19 Penser chaque trait. Court, long, clair, foncé, fin, large, continu, discontinu, brut, subtil, etc.
20 Etre patient et travailleur. "Ce dessin m'a pris 5 minutes, mais j'ai mis 50 ans pour y arriver".
>> Help! Je ne sais pas quoi dessiner !

 La citation du jour :

La courbe est la ligne géométrique de la beauté et du bonheur.
Composition, formes, valeurs, qualité du trait, intention ... le dessin permet à l'artiste de s'exprimer avec peu de moyens.
Cette économie de moyens du dessin rend immédiatement compte de la sensibilité de son auteur. Le dessin est-il grossier ou subtile comme un poème ?

Malheureusement, nombreux sont les peintres qui négligent le dessin, espérant souvent dissimuler cette lacune derrière l'émotion provoquée par la couleur.

On reconnait donc un bon peintre/poète à travers son dessin.





Ne négligez plus le dessin et rejoignez moi en cours pour un  apprentissage complet et structuré du dessin !

La séance de lundi :

Mesdames et messieurs, c'est Apollon en personne qui a pris la pose hier sur l'estrade de l'atelier (poses de 25 minutes). 
Avec son corps à la musculature fine et développée, Julian a littéralement la peau sur les muscles et le dessiner est une vraie leçon d'anatomie. Après l'étude de ses jambes, j'ai croqué cette fois-ci sa musculature dorsale ... décryptage de cette magnifique pose :

1 Une zone de tension 
Déterminer un centre d'intérêt avant de dessiner. C'est la porte d'entrée du dessin. L'artiste attire le regard du spectateur vers celle-ci en y concentrant :
- Les contrastes lumière/ombre
- Les bords tranchants
- Plus de détails et subtilités
2 Un traitement haché 
Julian a un corps anguleux, taillé à la hache. La hachure est un  traitement graphique donc particulièrement approprié.
Pour des hachures efficaces, celles-ci doivent être régulières et variées dans leur direction.




3 Ne pas tout dire
Dessiner, c'est savoir composer, équilibrer des forces contraires. Une zone de tension doit être contre-balancée par une (ou plusieurs) zone de repos. Si toute l'image est en tension, la représentation peut paraître oppressante et manquer d’intention. A l'inverse, sans zone de tension une image paraîtra inconsistante.




Après le dos, place au croquage d'un abdomen particulièrement abdominé ! Représenter un modèle a la musculature développée nécessite une certaine connaissance anatomique.
Après les formidables stages des vacances de la Toussaint, c'est la rentrée des classes à Nancy et Paris !

Après une introduction au dessin via le croquis, le programme du cours dirigé se poursuit avec l'initiation au fusain.

Le fusain est une technique graphique permettant d'obtenir des dessins très expressifs à travers notamment l'intensité des noirs. L'utilisation de l'estompe permet par ailleurs de rendre un modelé velouté et délicat.

Dans l’Art, est beau uniquement ce qui a du caractère. Le caractère, c’est la vérité intense d’un spectacle naturel quelconque, beau ou laid ; et même c’est ce qu’on pourrait appeler une vérité double : car c’est celle du dedans traduite par celle du dehors : c’est l’âme, le sentiment, l’idée, qu’expriment les traits d’un visage, les gestes et les actions d’un être humain, les tons d’un ciel, la ligne d’un horizon. Rodin

Une sensibilisation au dessin est indispensable avant d'aborder la peinture. Le dessin permet une expression simple avec peu de moyens. Un simple dessin permet de rendre compte de la sensibilité effective ou pas d'un artiste/poète.
Négliger le dessin, c'est donc limiter significativement la progression du peintre.

>> Retrouvez moi en cours dirigé pour booster votre dessin puis votre peinture !

Les dessins de la rentrée :

Une dizaine de dessins ont été exécutés en cette rentrée des classes. Voici une sélection de ceux-ci :


(pose de 25 minutes, from life) 

L'expressivité commence par le choix du modèle. Un modèle athlétique ou un modèle voluptueux dégage beaucoup d'expressivité formelle. Des physionomies très recherchées donc par les artistes.
Notez ici la chevelure abondante riche en boucles qui booste un peu plus l'expressivité .... miam !

>> Help ! Je ne sais pas quoi dessiner !


Un modèle à poils ... et à crocs !
Rentrée des classes à Fontainebleau avec mes retrouvailles avec la mascotte de l'atelier Calisse ! L'occasion de réaliser une planche composée d'esquisses de 5 min exécutées entre 2 conseils prodigués aux élèves. Le charme de la variété dans l’homogénéité.

C'est une Christine très sensuelle qui a pris la pose samedi à l'atelier de Bastille. Le cours s'est achevé avec cette magnifique pose de dos, paysage voluptueux tout en monts et vallées ... dans lequel on aime se perdre :p

Tout dessin commence par une idée. J'ai choisi de situer le centre d'intérêt au niveau des reins en y situant 3 composantes qui attirent l’œil soit :
- Les détails
- Les contrastes de valeurs les plus forts
- Les bords tranchants

Pour une initiation complète au fusain, chaque composante technique et poétique est passée en revue durant le cours :
- Quel sujet choisir et pourquoi ?
- Comment mieux composer ?
- Comment faire les hachures ?
- Comment obtenir le modelé de la peau ?
- Comment avoir plus d'intention ?

- Comment donner plus de caractère au dessin ?
- Etc.

>> Ne négligez plus le dessin ! Rejoignez moi en cours pour tout savoir sur le dessin !

La citation du jour :

Dessinez longtemps avant de songer à peindre. Quand on écrit sur un solide fondement, on dort tranquille.
Ingres
Après des dizaines de trognes croquées au fusain, place à la couleur avec le portrait alla prima !

Des boucles par milliers, des yeux rêveurs et une bouche rouge comme un bonbon, c'est la belle Valérie qui a pris la pose hier à l'atelier de modèle vivant du mercredi.

Pour extraire un max d'expressivité de ce portrait, j'ai pris 4 décisions :
1 Avoir une touche à la fois marquée et fondue. Robert Henry a dit : Les touches de peinture portent un message, que vous le vouliez ou non. Elles sont à l'image de l'artiste au moment où il les pose. Toutes les certitudes, toutes les incertitudes, toutes la grandeur et petitesse de son esprit sont dedans.
2 Travailler la couleur. Peu de couleurs pour une composition élégante et le contraste des complémentaires rouge/vert.
3 Suggérer le bas de la peinture pour maximiser l'importance du haut.
4 Opter pour un fond clair et neutre pour valoriser à la fois la chevelure sombre et la vivacité des couleurs.

>> Retrouvez moi en cours pour enrichir votre pratique artistique !

Les 3 réflexions du jour :

1 Les grands portraits le sont par leur composition, plutôt que juste le visage. Le visage est important aussi, mais beaucoup moins que l'ensemble.
2 Une peinture est simplement une expérience de composition. Si la composition est agréable la peinture est bonne, peu importe qu'elle soit composée d'objets, natures mortes, des figures ou d'oiseaux.

Artist at work !

3 La composition fait la peinture. Une bonne manière ne sauve pas la peinture si la composition est faible. Bien représenter des objets est tout à fait inutile à moins qu'il n'existe une bonne compo. C'est l’ensemble de la peinture qui est importante, et si vous n’intégrez pas cela, vous ne serez jamais un bon peintre. Vous n’apprendrez pas à être un bon peintre en faisant des portraits. Vous êtes trop intéressé par un œil, par un nez, par la ressemblance.

>> Je veux plus de conseils de Frank Benson !

Après des vacances de la Toussaint pleines de stages, retour à Nancy/Paris pour la rentrée des classes !
Au programme du cours dirigé de ce lundi, initiation au fusain avec une série de poses de 25 minutes entre élèves. Travailler à partir de photos limite l'apprentissage. Pour une sensibilisation en profondeur, il est incontournable de s'exercer d'après nature et avec un temps imparti court :

- Mieux hiérarchiser les informations visuelles. Tout n’est pas intéressant à dessiner. Apprendre à soustraire, éliminer plutôt qu’additionner. Trop de détails entraîne une expression confuse, alors que la simplification amène une représentation puissance et élégante.
- Gagner en efficacité. A terme, ce que l'on faisait en 20 min, on parvient à le faire en 10 min.
- Obtenir des représentations plus vivantes, énergiques, vivantes. Un dessin dynamique passe par une gestuelle dynamique.

>> Retrouvez moi en cours pour booster enfin votre dessin !


Mardi soir, c'est une Marion toute menue et mimi qui a pris la une série de poses (20 min) sur l'estrade du cours dirigé.
- Quelle installation, quel recul, quel matériel choisir ?
- Comment mieux choisir son sujet ?
- Quel processus graphique et pictural ?
- Comment développer son esprit critique ?
- Sensibilisation à la composition, hachure/touche, aux valeurs, à la couleur 
- Comment sentir plus d'intention dans sa représentation ?
- Comment booster l'expressivité de ses représentations ?

- Etc.

Une image est une composition. Mon job en tant que prof est d'apporter un éclairage sur chaque composante de celle-ci. L'élève va maîtriser chaque paramètres via des exercices ... ainsi va l'apprentissage et la progression !

Marion, 20 min
Après 8 jours de modèle vivant en Dordogne, j’enchaîne avec un nouveau stage à Nancy !

Rdv ici chaque jour jusqu'à dimanche pour découvrir les réalisations de chaque séance !

A quoi sert la séance de modèle vivant ?
Développer ses compétences ! L'artiste travaille avec son œil, son cerveau et sa main. Pour progresser dans sa pratique, il doit apprendre à mieux voir, mieux décider et mieux exécuter.
La reproduction de photos ne permet qu'un développement superficiel des compétences de l'artiste.

Le meilleur exercice !
La séance de modèle vivant est incontestablement le meilleur exercice pour progresser parce qu'elle concentre toutes les problématiques liées à la représentation (composition, proportions, modelé, valeurs, formes, etc). C'est en outre, l'exercice le plus difficile donc le plus formateur !

>> Retrouvez moi en cours pour enrichir votre art !

Séance 1/5 :

Pour la première séance, j'ai demandé à Pierre de prendre la pose pour un portrait de 2h. Le non finito valorise le visage et le fond neutre (gris) souligne la vivacité des couleurs de la tête.
>> Plus de conseils sur le portrait ici !


Work, work !

Séance 2/5


Julia a pris 2 poses en station debout de face et de dos (2x45 min). L'occasion pour moi de passer du croquis au dessin (approfondi). Pour cela, j'ai utilisé un papier plus épais que d'habitude et des fusains plus durs. Mmmh un régal à croquer toutes ces courbes ... !
Pour attirer le regard vers le centre d'intérêt, il s'agit d'y concentrer les détails, les contrastes forts, les bords durs, les éclats de lumière.

Séance 3/5 :


Pas de nu, mais une petite nature morte aux clémentines. J'adore l'expressivité de l'orangé de ce fruit tout rond. J'ai peint cette composition en utilisant le procédé du non finito, soit l'art de l'inachevé. 
Je recommande le non-finito qui sensibilise l'artiste à comment dire les choses. Le débutant a tendance à mal dire, soit trop ou tout dire de la même manière. Or, il s'agit de nuancer son propos tel un poème visuel subtil.

Amis peintre, voici un step by step pédagogique en 3 étapes clefs, parce que pour composer, il faut savoir décomposer !

Séance 4/5 :

Quadriceps, ischios, fémur, adducteurs ... Multipliez les études myologiques pour développer votre connaissance de l'anatomie. Pose de 20 min avec Julian tel un écorché à la pose !

Séance 5/5


La journée du dimanche commence par une étude de miche. La miche comporte 2 textures, celle de la croûte et celle de la mie. Varier les qualités des surfaces permet un rendu plus naturaliste. Pour cela utiliser différentes brosses pour des applications de peintures différentes.

Avoir un processus, soit un cheminement dans la réalisation permet de peindre plus efficacement.
 Dernière séance avec une magnifique Marion à la pose (2h), telle une odalisque offerte ... J'ai demandé à Marion de mettre les bras dans le dos pour une compo soulignant son torse. Supprimer, simplifier la compo permet d'obtenir une intention plus lisible !

>> Parcourir les stages précédant !

De retour d'un formidable stage en Dordogne (Périgueux) ! Au programme 8 jours de modèle vivant, soit le meilleur exercice pour progresser.
La séance de modèle vivant concentre toutes les problématiques liées à la représentation. Cela fait de cette pratique le meilleur exercice pour progresser et cela depuis 500 ans.

J'ai passé au crible tous les constitutifs du modèle vivant soit :
- Pourquoi faire du modèle vivant ?
- Quelle installation, quel recul, quel matériel choisir ?
- Comment mieux choisir son sujet ?
- Quel processus graphique et pictural ?
- Comment développer son esprit critique ?
- Sensibilisation à la composition, hachure/touche, aux valeurs, à la couleur 
- Comment sentir plus d'intention dans sa représentation ?
- Comment booster l'expressivité de ses représentations ?

- Etc.

Le rôle du prof est d'apporter un éclairage face à ces questionnements. Ainsi va la progression !

>> Retrouvez moi en stages pour enrichir votre pratique ! 


 Des tonnes de conseils et de critiques sont donnés pour expliquer, clarifier, sensibiliser !

 De magnifiques modèles ont pris la pose sur l'estrade, courtes ou longues, de dos, de face....

 Traits, masses, énergie, spontanéité...  le fusain permet une approche à la fois graphique et picturale très expressive. 

Des courbes en veux-tu, en voilà ... hmmm, un régal à croquer !

 Un grand merci aux magnifiques modèles pour leur grâce ... wow la Dordogne a beaucoup de charme !

 Quand tu ne peins pas, tu dessines. Quand tu ne dessines pas, tu prends des photos !

 Merci aux 20 élèves pour leur attention, concentration, efforts ! Les productions se sont enchaînées et la progression n'a pas tardé !

Quel merveilleux stage ... sous l’œil malicieux de la mascotte poilue !
>> RDV dans 5 jours pour un topo sur le 3e stage de la Toussaint !