Ah le plein soleil durant tout l'été, ça fait longtemps que c'est finit ! Depuis des années maintenant, on a droit à du beau temps entrecoupé de jours de pluie ... comme aujourd'hui. Parti en début d'aprem en expédition plein air, je me suis fait surprendre par une belle averse qui a ruiné mon paysage :

P... de flotte !

Pas grave, il en faut un peu plus pour décourager l'artiste motivé. Quand il fait moche en extérieur, on travaille à l'intérieur ! De retour à la maison, j'ai opté pour une petite nature morte aux oignons. Après le poivron jaune, je me remets à la nature morte !

>> Retrouvez moi à la rentrée pour booster votre pratique artistique !

Les réflexions du jour :

Un artiste peint avec son cerveau. Voici une sélection de 5 réflexions émises avant ou pendant l'exécution de cette nature morte :
1 Varier la touche pour un aspect plus naturel : opaque/transparente, affirmée.délicate, fondue/brutale, etc.
2 Les plus beaux sujets se trouvent devant vous : ce sont ceux que vous connaissez le mieux. Chercher l'extra dans l'ordinaire !
3 La rapidité d'exécution est indispensable pour donner de l'énergie à la représentation. Celle-ci vient par la répétition du geste.
4 Une peinture commence par avoir une intention, une idée, un concept. Avec cette peinture, l'intention est d'orienter le regard vers la partie importante, soit l'oignon central.
5 Le centre d'intérêt est valorisé à l'aide d'un positionnement décentré, par une orientation favorable, par plus de détails, de bords tranchants, d'une plus grande luminosité, etc.
>> Je veux plus de conseils peinture !
Les bonnes choses ont toujours une fin et vendredi a eu lieu la dernière séance du stage de modèle vivant ...sniiiif !
>> Retrouvez moi en stage la semaine pro pour peindre les magnifiques paysages de Bretagne !

La séance de modèle vivant concentre toutes les problématiques liés à la représentation. Cela fait de cette pratique le meilleur exercice pour progresser et cela depuis 500 ans.

A ce but, j'ai passé au crible tous les constitutifs de la séance de modèle vivant pour en tirer le plus grand parti :
- Quel installation, quel recul, quel matériel choisir ?
- Comment mieux choisir son sujet ?
- Quel processus abordé ?
- Comment obtenir de meilleures compo ?
- Comment avoir de belles hachure/ touche ?
- Comment sentir plus d'intention dans sa représentation ?
- Comment obtenir des dessins avec plus d'énergie?

- Etc.

Mon job d'enseignement est d'apporter un éclairage face à ces questionnements. Ainsi va la progression !
>> Retrouvez moi en cours pour enrichir votre pratique artistique !


Les 3 étapes clefs de la démo portrait. Il est important de s'attacher davantage au processus qu'à l'aspect fini de la peinture. Le processus est le cheminement de la peinture jalonné par des étapes clefs. C'est en répétant le processus jusqu'à la maîtrise que la pratique va se bonifier significativement. Pour cela, il faut s'exercer fréquemment. En se focalisant sur l'aspect fini, l'élève va passer son temps à chipoter sur les détails et ne rien intégrer au processus ... erreur !



La peinture comporte 3 quarts et demi de dessin disait Ingres. Impossible de progresser en peinture sans une pratique sérieuse du dessin. La pose rapide est de loin le meilleur exercice. Traits, masses, énergie, spontanéité, le fusain permet une approche à la fois graphique et picturale très expressive. 
Double démo du formidable David à la pose de 30 min ! 

Merci aux élèves pour la concentration et leurs efforts !
Merci aux gracieux modèles !
>> Rdv en Octobre pour le prochain stage de modèle vivant en Dordogne !
Obrigado ! Ça y est, nous y sommes, la semaine intensive de modèle vivant de juillet commence ce soir !

J'ai profité de cette (courte) matinée ensoleillée pour une séance de plein air avant de me lancer dans les préparatifs du stage. Après avoir exploré Dame Nature sous toutes les coutures, j'ai opté pour cette petite botte de paille ... aie, ça pique les fesses !

>> Rdv à la fin du mois pour peindre de magnifiques paysages bretons !

Pour vous guider dans vos paysages de vacances, voici une sélection de réflexions qui m'ont traversé la tête durant la réalisation de cette peinture ... parce qu'un peintre peint avec son cerveau !

Les 5 conseils du jour :

1 En extérieur, il est préférable de peindre sur de petits formats. Avec la lumière qui bouge, l'artiste a environ 2h30/3h pour terminer sa peinture. Il s'agit donc d'adapter sa représentation au temps imparti.
2 Adapter le sujet au format. Choisir un sujet simple pour un petit format.
3 Pour ce type de composition simple, j'aime les compositions en 3 parties : un centre d'intérêt, une partie secondaire (valorisant le centre d'intérêt) et une 3e partie plus neutre.

La connaissance et l'efficacité passe par la répétition. Nous sommes ce que nous faisons de façon répétée !

4 Mon intention est moins de peindre cette scène que d'orienter le regard vers la botte de foin.
5 Avec l'expérience, l'artiste sait ce qu'il est capable de peindre et en combien de temps. Le temps de réalisation d'une peinture comprend :
- la complexité du sujet. Plus il y a d'éléments à représenter, plus ça nécessite du temps.
- la vitesse d’exécution de l'artiste. Plus on peint, plus vite on peint.
- la subtilité. La subtilité et la précision nécessitent évidemment plus de temps et d'attention que des applications de peinture moins délicates.
>> Je veux plus de conseils plein air !

La citation du jour :

Par l’art, nous pouvons exprimer notre conception de ce que la nature n’est pas.
Pablo Picasso
Demain débute la semaine intensive de modèle vivant alors je profite de chaque rayon de soleil pour peindre du paysage.

Aujourd'hui, j'ai trouvé un point de vue offrant 2 sujets que j'affectionne particulièrement : un chemin et des bottes de paille ... donc que du bonheur !
Pas de dimanche pour l'artiste !

>> Retrouvez moi en stages cet été pour peindre de magnifiques paysages !

Et bien sûr, ma sélection de 5 conseils pour vous accompagner dans vos peintures de paysages d'été ... merci qui ?

1 Pour progresser il s’agit de peindre beaucoup et fréquemment. Il est recommandé de se concentrer davantage sur le chemin que la destination, soit le processus plutôt que la peinture terminée. Bien connaitre les étapes jalonnant la peinture permet de peindre bien plus efficacement. A l’inverse, rechercher un aspect fini peut souvent nuire à l'apprentissage. Pour cause un trop grand intérêt pour les détails.

2 Commencer votre peinture en simplifiant le paysage en formes géométriques et abstraites. Cela vous aidera  à voir la relation entre les parties et l'harmonie d'ensemble.

3 La peinture en plein air est un exercice d'expérimentations, de défis et parfois d'échecs. C'est ainsi que la pratique va évoluer. Si vous n'échouer pas de temps en temps, demandez-vous si vous ne restez pas dans une certaine zone de confort.

La simplification précède la complexification !

4 Ce n'est pas la précision qui fait une peinture. L’art, c'est savoir quand, quoi, où, et comment mettre en valeur une partie en relation avec l'ensemble.

5 Je lis souvent qu’il est difficile de peindre les verts … que nenni ! Je distingue tout simplement 2 variétés de verts, le vert sapin (ou bouteille, émeraude …) et le vert acidulé (ou pomme granny). Le premier vert se créé en mélangeant un jaune de cadmium moyen à du bleu outremer et le second à un bleu de céruléum. Bien sûr il faut souvent ajouter une 3e couleur, mais il s’agit des 2 mélanges de base.

La citation du jour :

Certains peintres transforment le soleil en un point jaune; d'autres transforment un point jaune en soleil.
Pablo Picasso

Avec une courte semaine de vacances, je profite pour peindre un max ! Aujourd'hui, mes pérégrinations journalières m'ont conduit du côté de Sexey aux Forges. En me baladant dans la forêt, je suis tombé sur cette explosion de lumière du levé de soleil. Impossible de résister à la tentation de le peindre !

>> Retrouvez moi en stages cet été pour peindre de magnifiques paysages !

La réflexion du jour :

C'est une chose de copier la nature, et une autre de l'exprimer dans nos tableaux. En se concentrant sur l'essentiel et en utilisant de grandes masses et des plans majeurs de manière libre et décomplexée, l'artiste peut s'exprimer avec la plus grande vivacité.
De grandes vérités peuvent être diluées par de nombreux petites vérités parasites si nous laissons l'insignifiant prendre le dessus. Personnellement, je considère que la composition est plus importante que l'idée ou le sujet. Si nous pensons suffisamment, presque n'importe quel sujet peut être transformé en une composition intéressante.
Andrew Loomis

>> Je veux plus de réflexion de Loomis !

Savoir décomposer pour mieux composer !

La citation du jour :

Peindre, c’est contraster
Cézanne
WOOOW le beau vendredi matin ensoleillé !
Vite un petit checkage de mails express en avalant un café, avant de filer sur le motif parce qu'aujourd'hui, j'ai envie de peindre tout ce qui bouge ... enfin pas trop !

>> Retrouvez moi en stages cet été pour booster votre pratique artistique !

Les 5 conseils du jour :

1 Choisir un sujet à peindre n’est pas évident. Dans la nature, tout n’est pas intéressant à peindre et il arrive qu’on ne trouve rien d’inspirant. Si jamais vous séchez, ne pas hésiter à repeindre un sujet peint auparavant, en variant le point de vue ou le cadrage. Une saison, une lumière différente peut également suffire à faire une variante.
Repeindre un même sujet vous permettra de mieux le connaitre … on peint bien ce que l'on connaît bien !

2 Avoir une intention ! De quoi parle votre peinture ? Prenez quelques instants pour réfléchir avant de peindre. Comment allez-vous communiquer votre idée ? Faites des choix. Votre point focal est le cœur de votre idée. Comment allez-vous orienter l'œil du spectateur vers celui-ci? Plusieurs façons : lumière vive, contraste de couleur et / ou de valeur, bords plus durs, forme intéressante. Chaque décision que vous prenez sert votre intention.


3 Un sujet mal choisit affaiblit considérablement une peinture. Ne pas choisir le premier endroit qui vient. Ne pas oublier de se retourner, car un point de vue plus intéressant pourrait se trouver derrière vous.
4 Un peintre expérimenté voit le potentiel d'un sujet. Des modifications sont généralement à opérer pour l’augmenter. Si ce potentiel est trop faible, préférer changer de sujet.
>> Je veux plus de conseils plein air !


Le plein air, c'est le plein de bonheur !

La citation du jour :

Les échecs nous donnent des leçons, pas les succès !
Bram Stoker

Ayant eu un coup de foudre pour les meules de foin dimanche, j'ai décidé de braver l'orange et la foudre aujourd'hui ! Grand fan des skyscapes de Constable (paysages de ciel), je n'ai pas pu résister non plus à ce ciel chargé de nuages menaçant. Il faut savoir parfois vivre dangereusement !

>> Venez vous faire foudroyer en stages de plein air avec moi !

Mes 5 conseils du jour :

Parce qu le peintre peint avec son cerveau, voici une sélection de 5 pensées qui m'ont traversé l'esprit en peignant ce paysage :
1 Pour cette peinture, j'ai opté pour un format de travail plus petit (20x30 cm) qu'à l'accoutumée, adapté à la simplicité du sujet. (A l'inverse, on travaille sur un format plus grand quand le sujet est plus complexe).
2 Avec ce temps couvert, la température des couleurs est souvent froide. Une couleur froide doit donc dominer le mélange de couleurs.


3 Le vent fait bouger les nuages. Pour les peindre, il faut donc travailler à la fois de visu et de mémoire. Ne pas hésiter à s'aider d'autres nuages.
4 La taille décroissante des meules de foin participe de l'illusion de profondeur.
5 Varier la touche pour un aspect plus naturel : présence/absence, grande/petite, opaque/transparente, sens, délicate/brutale ..

>> Je veux plus de conseils peinture !

La citation du jour :

La nouveauté dans la peinture ne consiste pas en un sujet encore non vu, mais dans la bonne et nouvelle disposition et expression, et ainsi de commun et de vieux, le sujet devient singulier et neuf. Poussin
Les bonnes choses ont toujours une fin et ça y est, les cours dirigés ont pris fin ... pour laisser place aux très attendus stages d'été !

>> Rdv à la rentrée pour me retrouver en cours dirigés !

J-6 avant le stage de modèle vivant ! Je profite de quelques jours de répit pour enchaîner les peintures en plein air ... que du bonheur !

Plus on peint, mieux on peint ! 
Pour progresser significativement, il est capital de peindre beaucoup. L'expérience se développe par la pratique répétée. La répétition du geste, des décisions permet d'obtenir maîtrise et assurance. Mais alors à quelle fréquence faut-il pratiquer ? La réponse est simple : le plus possible ! Tous les jours étant l'idéal. Peindre fréquemment, c'est avoir sa mémoire occupée par sa pratique. A l'inverse, peindre trop peu souvent, c'est oublier ce que l'on a fait précédemment et probablement redécouvrir le dessin ou la peinture à chaque fois.

Cependant, si la répétition est indispensable, elle est insuffisante. Il faut lui associer la variété sans quoi il n'y a pas de possibilités d'évolution.
Variété de sujets, variété de compositions, de formats, de couleurs, de finition, de supports à peindre, de brosses, de lumière, de saisons ... chaque variante sensibilise à de nouvelles données et enrichit le métier. 
Pour avoir de l'expérience, il faut expérimenter !


Savoir simplifier le sujet, c'est le dominer !

La réflexion du jour :

Nombreux sont ceux d'entre nous qui attachent beaucoup d'importance au sujet et si peu à la composition et mise en scène. Nous fonçons tête baissée dans notre peinture sans aucune planification (...) Je souligne le fait que la production d'une meilleure peinture passe par la conception et non le sujet (...)


Je ne peux vous conseiller assez de penser, planifier en faisant des esquisses. Au moins soyez certain qu'il n'existe pas de meilleur moyen de représenter le sujet. Des esquisses rapides prennent beaucoup moins de temps que celui que vous perdez avec un mauvais départ.
Andrew Loomis
Quand le peintre est satisfait de sa dernière peinture, il est heureux et il chante ça !

La citation du jour :

Les tableaux ne sont que recherches et expériences.
Picasso
Il fait beau, il fait chaud, voilà le temps idéal pour aller se perdre dans la nature et peindre des paysages de caractère !

La peinture en plein air n'a rien de bucolique dans le genre Déjeuner sur l'herbes. Il s'agit d'une activité physiquement éprouvante, qui requiert une solide préparation. Dans mon sac, se trouve :
- La pochade box et son trépied
- La palette limitée de couleurs
- Le médium et le solvant
- Du sopalin
- Des brosses
- Une bouteille d'eau

Ne pas oublier le chapeau sur la tête, de la crème solaire sur la peau, du répulsif anti-insectes sur les jambes... et nous voilà fin prêt pour une nouvelle peinture !

>> Retrouvez moi en stages cet été pour peindre de magnifiques paysages !

La réflexion du jour :

L'artiste doit s'exercer à ne pas voir un élément d'un sujet à la fois (...) Le peintre expérimenté étudie ses sujets dans tous leurs aspects. Plus il voit l'ensemble de ceux-ci avant de peindre, meilleure sera la peinture. Il observe les masses avec leurs bords ou contours, leurs valeurs, leurs couleurs en relation avec les autres masses. Il n'extrait pas un élément à la fois, sachant que tous les éléments sont étroitement connectés et communiquent entre eux (...)
Apprendre à voir le sujet en termes de simples masses connectées entre elles dans une relation de couleur et valeur d'ensemble est la première loi du bon peintre.
Andrew Loomis

>> Je veux plus de conseils plein air !

Savoir simplifier les formes, puis les masses avant de détailler !

La citation du jour :

Je fais tous les jours des progrès, l’essentiel est là.
Cézanne

Pas de dimanche pour l'artiste ! Avec ce temps magnifique, les peintures de paysages s’enchaînent. Au programme today, peinture de meules de foin. Il y en a pleins les champs ces jours-ci, alors impossible de ne pas en peindre quelques unes !

Bretagne et Jura, les stages de plein air commencent dans 3 semaines, alors un peu d’échauffements ne fait pas de mal !
- Comment mieux choisir ses sujets ?
- Comment obtenir de meilleures compositions ?
- Comment donner plus de la puissance à mes peintures ?
- Comment mieux peindre tout ce vert ?
...

>> Retrouvez moi en stage pour enrichir votre pratique artistique !

Un artiste fait bien ce qu'il connait bien. Maîtriser son processus, c'est savoir où l'on va !

La réflexion du jour :

Lorsque j'étais jeune, je cherchais par de longues lectures à me faire une esthétique. Maintenant je sais que l'esthétique est faite d'expérience. L'art reste obscur dans les livres, parce que l'on n'enseigne pas en quelques phrases ce qui demande beaucoup de temps pour être conçu et réalisé. Comprendre est une chose lente et difficile. Dans ma jeunesse, je croyais que lire un poème par exemple, cela pourrait m'aider à comprendre mon art. Mais je sais maintenant que seul le travail de l'atelier est fécond.

Je sais que la Nature seule importe. La Nature et le Temps. En regardant la Nature avec patience, on finit par trouver la Vérité. Dans les écoles, on ne trouve que deux ou trois recettes qui se transmettent de génération en génération. Elles sont à l'usage de tous. On les apprend mais elles ne servent qu'à faciliter le travail des cerveaux faibles. La Nature est plus difficile à retenir. Cependant un véritable artiste doit recommencer tout son art. Il a besoin de le recréer pour le posséder. Les difficultés de l'esthétique ne peuvent se résoudre comme des rébus.

Il faut donc se mettre devant la Nature, devant son mystère.

Il faut, pour la pénétrer, donner sa vie ou une grande partie de sa vie. Ainsi, ce que l'on apprend d'elle on le retient, car on le fait sien. Et si l'on comprend quelque chose, c'est un don créateur que la nature s'est laissé ravir.
Auguste Rodin 
(Extrait de Faire avec ses mains ce que l'on voit).

>> Retrouvez ici mes meilleures lectures artistiques !
Hier, j'ai emmené mes élèves du cours dirigé pour une nouvelle après-midi dans le somptueux jardin du Luxembourg (Paris).
Il faisait (très) chaud en plein soleil, alors chapeau ! aux élèves pour leur attention et efforts !

En général, le débutant cherche un joli sujet qu'il va chercher à représenter le plus fidèlement possible. Etant donné que son savoir est superficiel, il va faire ce qu'il peut pour un résultat souvent frustrant ...

L'artiste expérimenté sait ce qu'il fait. Il sait où il va (tandis que le débutant bricole comme il peut).
Apprendre à dessiner, c'est commencer par mieux connaitre ce que l'on fait. Parce qu'on fait bien ce que l'on connait bien !

Mon rôle d'enseignant est de sensibiliser l'élève à l'ensemble des constitutifs artistiques. Ce samedi, j'ai choisi de présenter la technique du croquis à l'encre :

Dessiner en monochrome à l'encre permet une représentation dynamique, notamment grâce au contraste de valeurs.

Chaque composante est passée au crible pour une sensibilisation en profondeur :
1 Quelle encre, quel carnet ... quel matériel choisir ? Il est important de connaitre son matériel pour le dominer. Sinon c'est le matériel qui domine l'artiste.
2 Comment mieux choisir ses sujets ? Quel point de vue, quel éclairage, quel recul ? Mieux choisir son sujet à un impact direct sur l'intérêt du dessin.
3 Comment avoir un dessin plus intentionnel ? Un dessin commence par une idée. Ne pas avoir d'idée, c'est comme parler pour rien dire.
4 Comment mieux gérer les détails ? Le détail fascine le débutant qui veut en mettre partout. Avec l'expérience, on détaille moins et mieux.
5 Comment progresser sereinement ? Le débutant s'attache aux jolis dessins. L'initié préfère s'exercer fréquemment, il dessine beaucoup, comprend l'importance du processus, du matériel, il cherche à enrichir son savoir, il expérimente pour développer sa créativité ...
...
>> Retrouvez moi en cours pour réveiller l'artiste qui sommeille en vous !

 Des démos sont données avec un commentaire sur chaque étape !

Le jardin regorge de magnifiques sculptures,
 coup de cœur pour celle de George Sand !

 Dans l'apprentissage, la quantité et la fréquence de pratique est essentielle ... alors on enchaîne les réalisations !

 
Un cadre superbe, un temps radieux, des élèves bosseurs et un prof heureux !

La citation du jour :

L’œil ne voit que lorsque l'esprit le mène.
Auguste Rodin