Le confinement nous coince à la maison et il s'agit de s'occuper. Voilà une formidable aubaine pour dessiner, croquer. Le temps est là, alors plus d'excuses, on sort le carnet, le fusain et avanti !

Commencer, c'est déjà faire à moitié. 
Proverbe coréen

Quoi dessiner ?
Je dessine d'après nature avec des amies qui acceptent de poser ou d'après photos.

Quand dessiner ?
Je dessine chaque matin pendant environ 1h après avoir bu mon café et répondu aux commentaires de mes followers sur FB ou Insta.

Quoi garder ?
En général, je fais 2-3 dessins et ne garde que le meilleur. Le reste part à la poubelle.
Quand on fait 2 dessins, il y en a souvent un meilleur que l'autre, et cela peu importe le niveau de l'artiste. La raison est que le dessin réunit plusieurs composantes (sujet, traitement, matériel, concentration, etc.) ordonnées selon une hiérarchie d'importance. Les composantes et la hiérarchie changent d'une réalisation à une autre.

>> Retrouvez moi en cours pour connaitre tous les secrets du dessin !

S'exercer fréquemment.
Maîtriser le dessin fait parti des fondamentaux de la pratique artistique. Maîtriser le dessin signifie avant tout d'avoir suffisamment de contrôle sur la forme pour en faire ce que l'on veut.
Impossible d'avoir de maîtrise sans s'exercer fréquemment. 
La fréquence de la pratique permet de fluidifier la gestuelle et de marquer la mémoire vive de l'artiste. Une pratique répétée sur le long terme permet d'automatiser les procédés, soit imprégner la mémoire profonde. A l'inverse, ne pas s'exercer fréquemment, c'est oublier les expériences précédentes et repartir à chaque fois de zéro.

Nous sommes nos habitudes.
Aristote

Pour un éclairage maximal, rien de meilleure qu'une bonne petite démo !

L'intention poétique.
Un dessin sans poésie est illustratif et ennuyeux. La technique est au service d'une intention poétique. Il existe beaucoup de bons techniciens et peu de bons poètes. La poésie s'apprend comme la technique. Et comme le reste, il faut en faire souvent. La répétition est donc indispensable pour maîtriser. Et l’expérimentation (= faire de nouvelles choses) est indispensable pour enrichir sa pratique d'apports nouveaux et donc évoluer.

Elle a encore désobéi, alors je l'ai punie

L'importance de l'échec.
Produire des images intéressantes est difficile. Débutant, initié ou pro, peu importe le niveau de l'artiste, tout le monde se plante. Avant  de dessiner, il est capital de réfléchir à la conception (comment vais-je fabriquer une image intéressante). Après avoir dessiné, il est capital d’interroger sa production (Suis-je parvenu à matérialiser l'intention initiale de façon convaincante ?), de diagnostiquer les faiblesses, de constater les bons points. L'esprit critique développe l'exigence. Et l'exigence est indispensable à la progression.

Quand je ne peins pas, je dessine. Quand je ne dessine pas, je prends des photos. 
Peu importe le médium, l'important est de produire fréquemment des images poétiques. 


Pour ceux qui ne savent pas par où commencer, je recommande l'Ebook avec tout ce qu'il faut savoir pour bien débuter.
>> Commander l'Ebook ici !


Vous retrouverez ici chaque matin une sélection de ma production spéciale confinement :

Pas si ingénue qu'il n'y parait

Il parait que les hommes préfèrent les rondeurs


Il parait que les femmes n'aiment pas les muscles ... il parait :D


Quel chemin merveilleux qui part de la nuque, passe par la saillie de l'omoplate, longe le creux des lombaires, et tombe jusqu'aux jolies fossettes ....Cambre bien. Encore un peu. Rends moi dingue

Il parait que les hommes n'aiment pas les rondeurs ... il parait !

Yann HovadikTV. Vidéo 24 🎨

Allez, on prend des notes ! Une nouvelle vidéo pour sensibiliser au choix du sujet à peindre 
Vidéo conseil à diffuser sans modération 

>> Vidéo à visionner sur ma Page FB !
Autoportrait à la toque
30 x 34 cm
Oil on paper

Avec le confinement, les séances avec modèle vivant ont été momentanément suspendues. Mais alors qui peindre ?
Une alternative est de se prendre comme modèle.

Il est important de rappeler que l'adaptation (en l’occurrence à l’absence de modèle) fait partie des plus grandes qualités de l'artiste.

La plupart du temps, l'artiste doit s'adapter à quelque chose (temps, modèle, matériel, format, lumière, etc.)
S'adapter, c'est effectuer des changements pour mieux répondre à un problème. S'adapter aux choses, plutôt qu'adapter les choses à soi, c'est développer sa capacité à solutionner des problèmes.

L'adaptation permet par exemple de connaitre et apprécier des sujets que l'on trouvait non inspirants auparavant. Dans l'apprentissage (et on apprend toujours), il s'agit donc moins de peindre des sujets intéressants que de chercher à rendre n'importe quels sujets intéressants. Il n'y a pas de mauvais sujets, que de mauvaises peintures.

Le débutant est très exigeant quand il s'agit du choix des sujets. Il fait souvent la grimace face à des sujets qui ne collent pas à ses (petites) préférences.
Sargent a dit un jour Apprends à peindre pour tout peindre. En cherchant à peindre des sujets différents, l'artiste va augmenter sa sensibilité. Pour développer son goût gastronomique, il faut manger de tout.
A l'inverse, peindre toujours les mêmes sujets, c'est se complaire dans sa zone de confort et tourner en ronds.

L'adaptation favorise donc l'expérimentation, et développe la créativité. 
Que du bon !

>> Retrouvez moi en cours pour apprendre avec de bonnes bases !

L'astuce du jour :

En cas de manque d'inspiration, une idée astucieuse est de créer une variante d'une oeuvre de maître. Il s'agit là en réalité d'une approche créative classique. Grand fan de Zorn, je me suis inspiré de son Autoportrait en fourrure de loup et ai sorti une vieille toque qui prenait poussière dans une armoire.

Formidable autoportrait du grand Zorn !

Attention ! S'inspirer ne veut pas dire imiter. Il est important de garder une certaine distance avec l'original. De prélever seulement certains éléments pour les intégrer à son intention. Etre trop proche de l'original, c'est risquer la pâle copie.
Il s'agit donc de comprendre en quoi l'oeuvre originale fonctionne. Interroger, décrypter l'oeuvre. En quoi est-elle efficace ? Quels choix, quelle(s) stratégie(s) (sujet, matériel, composition, couleurs, valeurs, etc.)

La peinture décomposées en 4 étapes :
0 La conception. Qu'est ce que je veux faire ? Comment vais-je le faire ? Cette étape souvent négligée est probablement la plus important.
1 Le dessin : ne pas négliger le dessin, a fortiori il s'agit de portrait. Si tu ne peux pas le dessiner, tu ne pourras pas le peindre.
2 Le centre d'intérêt. Commencer par le centre d'intérêt permet de subordonner plus facilement le reste de la peinture à celui-ci.
3 Peinture finalisée ... quand il n'y a plus rien à ajouter, ni à retrancher.


La touche est une dimension capitale dès lors que l'artiste souhaite sa présence.
La touche apporte de l'expressivité, de la picturalité et une manière, en d'autres termes, c'est la signature de l'artiste.
Un peu comme la graphologie, la touche est une dimension qui en dit long sur le peintre (tempérament, subtilité, etc)

Pour ceux qui n'ont pas accès à mes cours, j'ai créé cet Ebook : 2 démos étape par étape, des tonnes de conseils, le bon matériel ... le parfait guide pour commencer !
>> Commander l'Ebook par ici !

Yann HovadikTV. Vidéo 23 🎨
Allez, on prend des notes ! Une nouvelle vidéo pour sensibiliser à la puissance du non finito !
Vidéo conseil a diffuser sans modération 

>> Vidéo à visionner sur ma Page FB !
Le ronron, 25x35 cm, huile sur papier

Hmmm j'adore peindre les minous. C'est chose faite ce matin, avec un poilu, bien touffu et tout endormi..

J'ai opté pour un traitement en non-finito. Le non finito, ou l'esthétique de l'inachevé, a été mis au point par Le divin Michel-ange et ses fameux Esclaves, puis repris entre autres par Rodin.

>> Retrouvez moi en cours pour tout savoir sur le non finito !

La notion du jour :

1 Le non finito permet une formidable expressivité avec le contraste entre les parties achevées et celles inachevées. Entre les 2 se trouvent également des parties suggérées, soit 3 modes d'expression : ce qui est dit, le non-dit et le dit à demi-mot.
2 Picturalement, le non finito se traduit de plusieurs manières : le vide/le plein, le transparent/l'opaque, couleur saturée/couleur grise, etc.
3 Le non finito repose sur une organisation hiérarchique des informations. Qu'est-ce qui est important, qu'est ce qui ne l'est pas ? S'exercer au non-finito permet des représentations avec plus d'intention.
4 S'exercer au non finito sensibilise à ce que l'on ne dit pas, aussi important que ce que l'on dit. Cela entraîne des représentations plus poétiques, moins descriptives.
>> Je veux plus de conseil peinture !



Envie d'une initiation à la peinture ? Voici mon ebook où tout est passé en revue : 2 démos, matériel, processus.


Frustré par le confinement et mes envies de plein air avec le retour du soleil, je ressors les paysages pour les retoucher, avec aujourd'hui un retour dans le jura.

Retoucher une peinture, c'est courir le risque de dénaturer la peinture, de perdre sa spontanéité. Rien de pire que d'avoir une correction visible au milieu de la peinture !
Les reprises doivent donc être ponctuelles et de petites importances.

>> Retrouvez moi cet été pour peindre de magnifiques paysages aux 4 coins de France !


J'ai choisi de modifier :
- Affadir la forêt en arrière plan en la rendant plus bleutée et désaturant sa couleur.
- J'ai supprimé la forme blanche dans le buisson au niveau des buissons intermédiaires. Il s’agissait du toit d'un abri à vaches, incompréhensible sans connaitre le contexte.
- J'ai supprimé les fleurs blanches et herbes clairs au premier plan pour valoriser davantage le chemin.
- J'ai ajouté ma signature

Les 5 conseils plein air du jour :

1 La nature n'offre pas toujours la composition parfaite. Dans ce cas, il est important d’effectuer des changements délibérément.
2 Commencer votre peinture en simplifiant le paysage en formes géométriques et abstraites. Cela vous aidera  à voir la relation entre les formes et l'harmonie d'ensemble.
3 La peinture en plein air est un exercice d'expérimentations, de défis et parfois d'échecs. C'est ainsi que la pratique va évoluer. Si vous n'échouer pas de temps en temps, demandez-vous si vous ne restez pas dans une certaine zone de confort.
4 Se demander "De quoi parle ma peinture ? Qu'est-ce que j'essaie de dire?" Trouvez la réponse et se la rappeler tout au fil de la peinture.
5 Si vos peintures sont beaucoup plus sombres à l'intérieur qu'à l’extérieur, essayez de placer votre support à peindre et palette à l'ombre et pas directement exposé au soleil.
>> Je veux plus de conseils plein air !

En ces temps d'épidémie, il est recommandé de rester enfermé à la maison. Le peintre n'en a cure, il est habitué à être confiné dans son atelier/grotte durant toute l'année à peindre !
La peinture est une cérémonie en solitude. Alain

>> Retrouvez moi en cours pour MUSCLER votre pratique artistique !

Parce que les séances de modèle vivant se sont (momentanément) arrêtées, je reviens naturellement à la nature morte. Et comme il faut prendre de la vitamine C,  voici une nouvelle compo avec une jolie clémentine.

La nature morte est sans doute le meilleur exercice pour se sensibiliser à l'association.
Apprendre à associer (ou composer), c'est apprendre à mettre ensemble des objets, mais plus généralement les éléments du langage visuel (mettre ensemble des formes, couleurs, valeurs, textures, etc.) en un tout intéressant.

Une plus grande sensibilité vis à vis des éléments du langage visuel va impacter la représentation de n'importe quel sujet.

Peindre des natures mortes permet également de développer la créativité (dimension qui fait souvent défaut chez les artistes). A travers la sélection d' objets, l'association de ceux-ci en un tout cohérent, la valorisation d'un élément ou d'une partie, l'artiste comprend que les possibilités de représentations sont infinies !

Les 5 conseils du jour :

1 Préserver son impression initiale du sujet, celle qui vous a inspiré à peindre.
2 Efforcez-vous d’apporter une unité visuelle.
3 Une idée, une sorte de ligne et de forme, une valeur, une teinte, une texture doit dominer la peinture.
4 Bien placer les éléments donne de l’intérêt au sujet. Placer le sujet en hauteur dans la peinture lui donne de l’importance. Placer le sujet sur un côté, à côté d’un grand espace ajoute de la distinction à la composition.
5 La composition doit être puissante. La disposition des lumières et des zones sombres doivent attirer le regard du spectateur de loin.
>> Je veux plus de conseils pour booster mes compositions !


Pour apprendre à peindre à la maison, j'ai créer cet Ebook.
Étapes par étape, conseils, matériel, un guide complet pour composer de magnifiques natures mortes ! 

Yann HovadikTV. Vidéo 22 🎨
Allez, on prend des notes ! Une nouvelle vidéo pour sensibiliser au travail d'après nature.
Indispensable pour progresser vraiment !
Vidéo conseil a diffuser sans modération

>> Vidéo à visionner sur ma Page FB !

Pendant 10 ans, je me suis interdit de peindre d'après photos. Parce que peindre d'après nature est nettement plus difficile, soit nettement plus formateur :
- Travailler d'après nature exerce l'artiste à s'adapter. La capacité d'adaptation permet de trouver des solutions aux 1000 problématiques de la peinture.
- Travailler d'après nature nécessite de savoir simplifier. Puis complexifier de façon intelligente.

Rien de meilleur que peindre d'après nature pour MUSCLER votre pratique artistique !

Je recommande donc de travailler le plus possible d'après nature. Travailler uniquement à partir de photographie limite sensiblement l'apprentissage pour les 2 raisons ci dessus.

Cela faisait un bail que je n'avais pas peint de natures mortes. Cela fait également longtemps que je n'avais pas peint de manière classique. C'est chose faite avec cette petite composition aux clémentines peintes cette aprem. J'ai donc ressorti la shadow box poussiéreuse et avanti !

>> Retrouvez moi en cours pour apprendre à peindre comme un maître !


Clémentines 18x36 cm, huile sur papier

Les 5 réflexions du jour :

1 Trop lécher (estomper/blaireauter/fondre ..) c'est enlever l'expressivité de la représentation. C'est comme des visages auxquels on enlève les rides via photoshop, c'est effacer la vie.
2 Une idée, une sorte de ligne et de forme, une valeur, une teinte, une lumière doit dominer la peinture.
3 L'expressivité sans finesse peut être trop brutale. La finesse sans expressivité peut être trop mièvre. Trouver votre sensibilité.
4 Une peinture doit avoir des zones de tension/repos.
5 Une peinture se fait avant de peindre, durant la conception. Quelle est mon intention ? Choix du sujet, de la lumière, format du support à peindre, composition de l'image, disposition des objets, nature du fond, du support, jeu de couleurs, etc ..
>> Je veux d'autres conseils sur la nature morte !

Première et dernière étape de cette peinture. Retrouvez dans mon Ebook les étapes intermédiaires pour apprendre à peindre comme un maitre !
>> Toutes les infos ici !
Apprendre à peindre, c'est apprendre à fabriquer des images efficaces.

Pour cela, il s'agit de savoir décomposer une images en constitutifs tels que :
- Sujet
- Composition
- Cadrage
- Valeurs
- Couleurs
- Formes
- Etc.

Connaitre les constitutifs d'une image va permettre d'interroger ceux-ci et d'effectuer des choix optimisés.

>> Retrouvez moi en cours pour apprendre à fabriquer des images puissantes !

Les 5 conseils du jour :

Si le non finito donne une impression de spontanéité, voire d'accidents, il s'agit d'un procédé subtile qui n'a rien d'hasardeux et qui demande une grande réflexion.

Mes 5 conseils pour améliorer vos non-finitos :
1 Déterminer avant de dessiner un centre d'intérêt à valoriser
2 La valorisation se fait par des rapports de contrastes : chaud/froid, sombre/clair, détaillé/ébauché, etc.
3 Se demander surtout quoi supprimer ou quoi suggérer, plutôt que quoi ajouter.
4 Le centre d'intérêt est la porte d'entrée d'un dessin avec  détails, contrastes les + fort et couleurs saturées.
5 Ne pas négliger la couleur et valeur du support qui participe de la représentation si celui-ci est visible.

Apprendre à peindre à la maison avec cet Ebook !