Le bouquet

 

Le bouquet, 2021
30 x 40 cm

Travailler d'après photos est dangereux. Le danger est de produire une peinture qui ressemble à une photo.
Or, je pense qu'une peinture doit ressembler non pas à une photo, mais à une peinture. 

Produire une peinture qui ressemble à une photo a autant de sens que produire une photo qui ressemble à une peinture.

D'ailleurs, la peinture ne doit pas être concurrencée par la photo qui sert de modèle. Pour cela, la, peinture doit avoir des qualités propres qui lui permettent de vivre indépendamment du modèle.

S'il existe de nombreux points communs entre photo et peinture (cadrage, composition..), il s'agit donc de s'interroger sur les différences entre les 2 pour se distancier du modèle photo et en faire une (bonne) peinture : touches, non finito, abstraction, contours, impasto.. 

La touche fait partie des éléments qui différencient une peinture d'une photo. Elle permet une distanciation puisqu'il n'existe pas de touches dans une photo ou dans la réalité.
La touche apporte une dimension picturale (= propre la peinture) à la représentation et la personnifie (style).

Il incombe à l'artiste de trouver sa touche. Une touche de type "impressionniste" se distingue par son caractère marquée, apportant une dimension synthétique, expressive et dynamique à la peinture. 

>> Rejoignez la Yann Hovadik Academy pour apprendre à peindre avec moi. Déjà 90 artistes conquis. Infos par ici !

0 commentaire(s):

Publier un commentaire