Retouches d'un paysage !


Frustré par le confinement et mes envies de plein air avec le retour du soleil, je ressors les paysages pour les retoucher, avec aujourd'hui un retour dans le jura.

Retoucher une peinture, c'est courir le risque de dénaturer la peinture, de perdre sa spontanéité. Rien de pire que d'avoir une correction visible au milieu de la peinture !
Les reprises doivent donc être ponctuelles et de petites importances.

>> Retrouvez moi cet été pour peindre de magnifiques paysages aux 4 coins de France !


J'ai choisi de modifier :
- Affadir la forêt en arrière plan en la rendant plus bleutée et désaturant sa couleur.
- J'ai supprimé la forme blanche dans le buisson au niveau des buissons intermédiaires. Il s’agissait du toit d'un abri à vaches, incompréhensible sans connaitre le contexte.
- J'ai supprimé les fleurs blanches et herbes clairs au premier plan pour valoriser davantage le chemin.
- J'ai ajouté ma signature

Les 5 conseils plein air du jour :

1 La nature n'offre pas toujours la composition parfaite. Dans ce cas, il est important d’effectuer des changements délibérément.
2 Commencer votre peinture en simplifiant le paysage en formes géométriques et abstraites. Cela vous aidera  à voir la relation entre les formes et l'harmonie d'ensemble.
3 La peinture en plein air est un exercice d'expérimentations, de défis et parfois d'échecs. C'est ainsi que la pratique va évoluer. Si vous n'échouer pas de temps en temps, demandez-vous si vous ne restez pas dans une certaine zone de confort.
4 Se demander "De quoi parle ma peinture ? Qu'est-ce que j'essaie de dire?" Trouvez la réponse et se la rappeler tout au fil de la peinture.
5 Si vos peintures sont beaucoup plus sombres à l'intérieur qu'à l’extérieur, essayez de placer votre support à peindre et palette à l'ombre et pas directement exposé au soleil.
>> Je veux plus de conseils plein air !

0 commentaire(s):

Publier un commentaire